La Porte Des Enfers Par Laurent Gaudé (2008)

Posted on

La

Site De Telechargement De Livre Gratuit La Porte Des Enfers In French PDF CHM -Grâce à la technologie Whispersync d'Amazon, vous pouvez sauvegarder et synchroniser automatiquement les pages, les signets, les notes et les surlignages les plus éloignés de vos livres Kindle sur tous vos appareils. Alors que le livre est prêt, vous ne pouvez pas le lire. Maintenant, vous pouvez lire des livres de bibliothèque électronique de livres et de ne jamais vous installer dans la bibliothèque. Vous pouvez également dessiner vos livres Nook et emprunter des livres Nook d'autres utilisateurs. De nos jours, vous pouvez trouver sur internet de nombreux livres populaires et non populaires. Groupe de personnes dans les clubs, les gymnases, les centres sportifs ou les jardins qui communiquent. Les personnes la fois un bon anglais et parlant couramment anglais peuvent commencer à lire les livre La Porte Des Enferss de contes du. La lecture est une autre bonne solution pour apprendre l'anglais couramment. Non seulement pour progresser dans les domaines de carrière, mais il est essentiel de parler et d'exprimer l'anglais couramment pour pouvoir voyager et résider partout dans le monde. Les 7 les and simples énumérées ci dessus pour pratiquer l'anglais couramment à la maison sont beaucoup plus utiles et efficaces suivies avec détermination et willpower.

Description du La Porte Des Enfers

Site De Telechargement De Livre Gratuit La Porte Des Enfers In French PDF CHM - Au lendemain d'une fusillade à Naples, Matteo voit s'effondrer toute raison d'être. Son petit garçon est mort. Sa femme, Giuliana, disparaît. Lui-même s'enfonce dans la solitude et, nuit après nuit, à bord de son taxi vide, parcourt sans raison les rues de la ville. Mais, un soir, il laisse monter en voiture une cliente étrange qui, pour paiement de sa course, lui offre à boire dans un minuscule café. Matteo y fera la connaissance du patron, Garibaldo...

Détails sur le La Porte Des Enfers

Titre de livre : 340 pages
Auteur : Laurent Gaudé
Éditeur : Actes Sud
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2742777040
Moyenne des commentaires client : 3.79 étoiles sur 5 883 commentaires client
Nom de fichier : la-porte-des-enfers.pdf (Vitesse du serveur 24.31 Mbps)
La taille du fichier : 20 MB

Commentaire Critique du La Porte Des Enfers

kathel a écrit une critique à 15 septembre 2010. kathel donne la cote 883 pour La Porte Des Enfers. Je me suis longtemps appelé Filippo Scalfaro. Aujourd'hui, je reprends mon nom et le dis en entier : Filippo Scalfaro de Nittis. Depuis ce matin, au lever du jour, je suis plus vieux que mon père. Je me tiens debout dans la cuisine, face à la fenêtre. J'attends que le café finisse de passer. Le ventre me fait mal. C'était à prévoir. La journée sera dure aujourd'hui. Je me suis préparé un café au goût amer qui me tiendra de longues heures. Je vais avoir besoin de cela. À l'instant où le café commence à siffler, un avion décolle de l'aéroport de Capodichino et fait trembler l'air. Je le vois s'élever au dessus des immeubles. Un grand ventre plat de métal. Je me demande si l'avion va s'effondrer sur les milliers d'habitants qu'il survole, mais non, il s'extrait de sa propre lourdeur. Je coupe le feu de la gazinière. Je me passe de l'eau sur le visage. Mon père. Je pense à lui. ce jour est le sien. Mon père - dont je parviens à peine à me rappeler le visage. Sa voix s'est effacée. Il me semble parfois me souvenir de quelques expressions - mais sont-ce vraiment les siennes ou les ai-je reconstruites, après toutes ces années, pour meubler le vide de son absence ? Au fond, je ne le connais qu'en me contemplant dans la glace. Il doit bien y avoir quelque chose de lui, là, dans la forme de mes yeux ou le dessin de mes pommettes. À partir d'aujourd'hui, je vais voir le visage qu'il aurait eu s'il lui avait été donné de vieillir. Je porte mon père en moi. Ce matin, aux aurores, je l'ai senti monter sur mes épaules comme un enfant. Il compte sur moi dorénavant. Tout va avoir lieu aujourd'hui. J'y travaille depuis si longtemps. + Lire la suite.
latina a écrit une critique à 09 octobre 2012. latina donne la cote 883 pour La Porte Des Enfers. Elle pensa à sa vie bancale, une vie qui sentait la solitude et l’insatisfaction. « Nous n’avons qu’une vie et je ne ressemble à rien. Un monstre ridicule et raté ». Elle pensait aux moqueries qu’elle subissait depuis des années dans les rues, aux noms dont on la couvrait avec cruauté et dégoût. Une seule vie. Et c’était une longue succession de mépris et de brimades. Et pourtant elle n’était pas descendue. Pourtant, quelque chose en elle lui avait sentir qu’elle n’avait rien à faire chez les morts. « Je l’aime, cette vie, se dit-elle en souriant tristement. Elle est laide et sent la sueur mais je l’aime. » (…) Elle n’était pas descendue parce que, malgré la poisse qui lui collait aux joues les nuits d’errance, elle aimait être là, un peu triste et fragile comme une enfant qui se serait crottée dans la laideur du monde. + Lire la suite.
latina a écrit une critique à 09 octobre 2012. latina donne la cote 883 pour La Porte Des Enfers. Voici un livre d'amour et de violence, de vie et de mort, de souffrance et de rédemption … Livre fort, lourd de tout l'inconscient collectif, de toutes les peines humaines, de tous les liens qui nous attachent, nous, êtres humains. Accompagner le héros de l'histoire aux Enfers, ça ne m'arrive pas tous les jours et forcément, ça laisse une trace. Matteo veut accomplir la supplique insensée de sa femme Giuliana : ramener leur enfant mort de là où il croupit. Celle-ci ne rend pas compte de ce qu'elle demande ! Car l'Enfer est digne de nos pires représentations : le labyrinthe souterrain, la porte de bronze, le fleuve des âmes en peine, la spirale vers le Néant. C'est tout à fait « l'Enfer » de Dante ! Moi-même me suis sentie aspirée, je m'anéantissais au fur et à mesure de la lecture, mais c'est pour mieux revivre. Accompagnée pendant cette lecture (et encore après !) du cortège de mes morts, je suis ressortie de ce livre soulagée et heureuse de vivre. Je quitte peu à peu cet habit de souffrance que j'ai revêtu tout au long des pages et je ne pense plus qu'à l'amour qui peut faire accomplir des miracles. Oui, je sais, c'est le plus éculé des clichés, mais il s'agit bien de ça, ici. Cette histoire est traversée de part et d'autre par un amour violent, celui d'une mère et d'un père pour leur enfant. Poignant, ténébreux et lumineux, fort de cette force qui gronde en nous, fleuve souterrain qui coule en l'Homme depuis la nuit des temps, ce roman, « La porte des Enfers », s'est refermé avec un bruit de tonnerre qui m'ébranlera encore longtemps. + Lire la suite.