Les Cerfs Volants De Kaboul Par Khaled Hosseini (2006)

Posted on

Les

Site Telechargementz Les Cerfs Volants De Kaboul En Français PDF CHM -Me-me si un PDF a été numérisé et sous, le peut être interrogé en la reconnaissance optique la fonction de reconnaissance de texte et du document. Bien que PDF fût à l'origine un arrangement propriétaire d'Adobe, il a récemment été publié en tant que norme ouverte. Il existe des programmes p conversion PDF-A phrase.

Description du Les Cerfs Volants De Kaboul

Site Telechargementz Les Cerfs Volants De Kaboul En Français PDF CHM - 4° de couverture : (Edition Source : Belfond - Avril 2005) De Kaboul à San Francisco, des années 70 à nos jours, une déchirante histoire d'amitié et de trahison, avec, en arrière-plan, la chronique tourmentée d'un pays dévasté : l’Afghanistan. Bien que frères de lait, Amir et Hassan ont grandi dans des mondes différents : le premier est le fils d’un riche commerçant, le second est le fils de leur Serviteur. Inséparables, ...

Détails sur le Les Cerfs Volants De Kaboul

Titre de livre : 281 pages
Auteur : Khaled Hosseini
Éditeur : 10-18
Traducteur : Valérie Bourgeois
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2264043571
Moyenne des commentaires client : 4.33 étoiles sur 5 2679 commentaires client
Nom de fichier : les-cerfs-volants-de-kaboul.pdf (Vitesse du serveur 23.61 Mbps)
La taille du fichier : 19.8 MB

Commentaire Critique du Les Cerfs Volants De Kaboul

calypso a écrit une critique à 24 février 2018. calypso donne la cote 2679 pour Les Cerfs Volants De Kaboul. C'est un chef d'oeuvre. C'est un coup de coeur. Je ne voulais pas écrire de billet tant ce roman m'a véritablement laissée sans voix mais je ressens maintenant le besoin impérieux de crier sur tous les toits à quel point j'ai aimé cette histoire. C'est d'une tristesse absolue. C'est toute la tragédie d'une vie couchée sur le papier, et cette fois-ci, les dieux n'y sont pour rien. L'homme est seul responsable. L'homme et ses défauts. Le mensonge et la honte en première ligne. En toile de fond, la cruauté, la barbarie. Du début à la fin, une réussite. La description de la vie à Kaboul dans les années 70 est absolument fascinante, le lien précieux entre le jeune Amir et son acolyte Hassan promet dès les premières lignes de belles émotions. On sent la poussière des rues et la chaleur d'un ciel dont le bleu est constellé de taches colorées, cerfs-volants chéris par la jeunesse afghane. C'est comme si on y était. Puis, le drame. L'impensable pour deux êtres qui sont brusquement privés de leur enfance. Les non-dits et les remords. Ils sont là, sous la peau, dans le coeur et l'esprit, fantômes tenaces qui viennent hanter notre personnage principal jusqu'à la fin du roman, jusqu'à ce que la vie lui offre une chance de se racheter, jusqu'à ce que l'erreur commise des années auparavant soit réparée, jusqu'à ce qu'un autre cerf-volant vienne colorer un autre ciel. Quelle histoire ! J'en suis encore bouleversée. Lien : http://aperto.libro.over-blo.. + Lire la suite.
BoDoi a écrit une critique à 21 décembre 2011. BoDoi donne la cote 2679 pour Les Cerfs Volants De Kaboul. Sans doute une transposition trop linéaire de l’histoire (riche il est vrai), qui entraîne une accumulation de séquences-émotions indigestes à la longue. La narration en flash-back renforce l’impression de lourdeur d’un scénario tire-larmes; on est bien sûr bouleversé, mais on a le désagréable sentiment de s’être fait forcer la main..
SuperPomme a écrit une critique à 23 novembre 2013. SuperPomme donne la cote 2679 pour Les Cerfs Volants De Kaboul. Comment aurais-je pu ne pas être sensible à cette histoire? Comment ne pas se laisser embarquer au coeur de ce magnifique roman porteur de messages d'amitié, de pardon, de seconde chance..? Comment trouver les mots justes et donner envie à une autre personne de le lire, quand il lui suffirait de lire la première page, la première ligne et de se laisser simplement porter par ce récit passionnant? Comment ne pas se laisser éblouir par la beauté d'un geste, d'une parole Pour toi, un millier de fois? Comment ne pas être ému en découvrant un pays ravagé par la guerre après avoir été transporté dans un Kaboul aux mille couleurs? Comment vous le dire autrement? Ne passez pas à côté..