Je Vous Aime Par Irène Frain (2003)

Posted on

Je

Ebook Gratuit Telechargement Je Vous Aime En France PDF EPub IBook -L'essai gratuit p 14 jours vous à des millions de livre Je Vous Aimes. Un essai gratuit p Photoshop est également disponible pour un téléchargement instantané. Inscriptionn'est requise pour les téléchargements et le processus de téléchargement a basic et convivial. C'est rapide et facile. Le design du livre Je Vous Aime électronique lui-même orient et facile à feuilleter. Outre les livre Je Vous Aimes électroniques gratuits, vous pouvez également télécharger des magazines gratuits ou soumettre votre propre livre Je Vous Aime électronique. Vous téléchargez également des publications gratuits ou soumettez votre propre ebook.Vous pouvez obtenir un PDF book Ebook au format PDF et le télécharger directement sur votre ordinateur en quelques minutes. Dans certains cas, vous pourrez gratuitement un e PDF au structure e-commerce. Vous pouvez télécharger p nombreux fichiers PDF Ebook Ebook Ebook au format PDF si vous regardez en ligne.

Description du Je Vous Aime

Ebook Gratuit Telechargement Je Vous Aime En France PDF EPub IBook - Lorsque les plumes les plus illustres se mettent au service de leur passion, l'amour et la littérature se confondent, pour notre plus grand plaisir. De Voltaire à Sade, de Napoléon à Baudelaire, de Berlioz à Sarah Bernhardt, les grandes figures de notre patrimoine culturel se sont prêtées avec une verve toute romantique à l'exercice périlleux de la lettre d'amour. On redécouvre avec bonheur le versant intime, souvent inattendu, de ces...

Détails sur le Je Vous Aime

Titre de livre : 268 pages
Auteur : Irène Frain
Éditeur : J'ai Lu
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2290339172
Moyenne des commentaires client : 3.59 étoiles sur 5 11 commentaires client
Nom de fichier : je-vous-aime.pdf (Vitesse du serveur 21.75 Mbps)
La taille du fichier : 36.97 MB

Commentaire Critique du Je Vous Aime

Under_The_Moon a écrit une critique à 08 février 2014. Under_The_Moon donne la cote 11 pour Je Vous Aime. Il faut s'aimer, et puis il faut se le dire, et puis il faut se l'écrire, et puis il faut se baiser sur la bouche, sur les yeux et ailleurs. [...] Quand je suis triste, je pense à vous, comme l'hiver on pense au soleil, et quand je suis gai, je pense à vous, comme en plein soleil on pense à l'ombre. (Victor Hugo à Juliette Drouet. 18 mars 1833).
Soundandfury a écrit une critique à 01 août 2013. Soundandfury donne la cote 11 pour Je Vous Aime. Si vous en êtes encore à la déclaration d'amour en 3 lettres par sms ou si vous avez délaissé depuis des années cette délicieuse occupation qui est d'écrire à l'être aimé, cet ouvrage vous permettra de pomper sans vergogne sur nos grands auteurs classiques (pensez à aménager. Les prénoms par exemple.). Sinon je vois pas trop ce que vous pourriez faire de ce bouquin. __________________ J'aurais pu garder cet article au chaud jusqu'à la Saint-Valentin, mais non, voyez comme je suis honnête et comme je respecte scrupuleusement l'ordre de mes lectures pour vous! Surtout que je ne touche pas de com' sur les ventes. Sur un bouquin à deux euros en plus... Cessez de ricaner, je n'ai pas acheté ça quand j'étais en mal de romantisme - euh... non, hein? - c'était peut-être professionnel? Ce recueil de lettres d'amour de figures historiques, ou de grands auteurs, s'ouvre sur... une nouvelle! Et quand j'ai commencé à la lire... Ce sont 3 autres lettres qui me sont venues: O M G ! Une histoire d'une rare mièvrerie à propos d'un mâle ténébreux qui n'a pas les mots pour déclarer sa flamme à sa nana et finit par le faire à travers une disquette d'ordinateur qui parle. Quand je vous raconte la fin d'une histoire c'est que vraiment... Dieu merci, ce n'est pas Hugo qui a écrit ça, me voilà rassurée, c'est la dame qui s'est chargée de compiler les lettres pour le recueil qui a eu droit à une place auprès des grands, la veinarde. Mais je suis mauvaise langue, ils ont de bonnes notes sur livraddict ses romans. Plus ça va, moins je parle de ma lecture ici. Alors. Ces lettres. Ma foi, certaines valent le détours. J'ai surtout apprécié de voir d'aussi vénérables figures aussi idiotes d'amour que moi. Dans l'abstrait, l'universalité des sentiments, c'est une chose. Mais lire Henri IV quand il écrit à Gabrielle d'Estrées, c'est autre chose. Autre bon point: la petite explication qui précède la lettre elle-même. Souvent, elle retrace non seulement le contexte de la lettre, mais toute l'histoire d'amour. Je vous ai mis de côté quelques extraits, même si je reproche au recueil justement de saboter les lettres déjà courtes par de trop nombreuses coupes. Moi, au moins, j'ai juste la flemme de recopier. Diderot à Sophie Volland: Jamais passion ne fut plus justifiée par la raison que la mienne. N'est-il pas vrai, ma Sophie, que vous êtes bien aimable? Regardez au-dedans de vous-même. Voyez-vous bien, voyez combien vous êtes digne d'être aimée, et connaissez combien je vous aime. Le charme désuet du vouvoiement associé au déterminant possessif... Ahlàlà... Ensuite nous avons le marquis de Sade qui du fond de sa prison parle chiffons avec son épouse qu'il nomme ma lolotte. Preuve que le ridicule tue: il est mort. Hugo, qui lui n'écrit pas à sa femme mais à son amante, ça se voit: Il faut s'aimer, et puis il faut se le dire, et puis il faut se l'écrire, et puis il faut se baiser sur la bouche, sur les yeux et ailleurs. La pensée de la fin pour Berlioz qui, à 61 ans, débarque chez son amour de jeunesse, lui déclare qu'il l'aime depuis toujours et se fait jeter. Les lettres sont rangées en ordre chronologique et c'est fou ce que le XVIIIe siècle sonne faux, tandis que l'écriture simple De Maupassant me ravit toujours. A lire en diagonale, ou avec une idée précise en tête. ---> Vous avez encore: Rousseau ( mon loulou chéri! ), Stendhal, Napoléon et beaucoup d'autres ... Lien : http://talememore.hautetfort.. + Lire la suite.
Under_The_Moon a écrit une critique à 08 février 2014. Under_The_Moon donne la cote 11 pour Je Vous Aime. Il y a des gens pour mettre en prison ceux qui ne paient pas leurs lettres de change ; mais les serments de l'amitié et de l'amour, personne n'en punit la violation. Aussi je t'ai dit hier : Vous m'oublierez ; vous me trahirez ; celui qui vous amuse vous ennuiera. - Et j'ajoute aujourd'hui : celui-là seul souffrira qui comme un imbécile prend au sérieux les choses de l'âme. (Charles Baudelaire à Madame Sabatier, 31 août 1857) + Lire la suite.