Treize à La Douzaine Par Ernestine Gilbreth (1998)

Posted on

Treize à La Douzaine

Site Telecharger Livre Treize à La Douzaine En Français PDF RTF DJVU -Les modèles Obooko sont fournis gratuitement et contiennent des instructions faciles à suivre. EPub est le meilleur format pour les écrans de petite taille. Le format de fichier natif Amazon AZW (Amazon Word), qui est un type de fichier propriétaire et est généralement protégé par DRM. Les fichiers PDF peuvent créer des signets, de sélection, de recherche et imprimer (si cela est autorisé par l'éditeur du livre). Tous les fichiers de téléchargement de livres électroniques en ligne sont disponibles pour un transfert instantané et de l'instantané hébergés sur nos propres serveurs. Vous ne devez pas suivre des liens externes. Ouvrez Finale le fichier que vous voulez convertir en PDF et ouvrez le fichier. Le PDF orient automatiquement enregistré dans votre software de visualisation PDF. Vous pouvez télécharger Treize à La Douzaine gratuitement des pdf et modifier le catalog si vous en avez le temps.

Description du Treize à La Douzaine

Site Telecharger Livre Treize à La Douzaine En Français PDF RTF DJVU - Douze enfants, six garçons et six filles ! Et pas de place pour l'improvisation : Papa est ingénieur, spécialiste du rendement, et s'efforce d'appliquer chez lui les méthodes éprouvées à l'usine. Des vues très modernes sur l'éducation des enfants (nous ne sommes qu'au début du XXe siècle). La bonne humeur est toujours présente dans cette joyeuse famille, où la démocratie n'est pas un vain mot ! Les douze enfants Gilbreth sont, comme leurs père et mèr...

Détails sur le Treize à La Douzaine

Titre de livre : 214 pages
Auteur : Ernestine Gilbreth
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2070513831
Moyenne des commentaires client : 3.67 étoiles sur 5 198 commentaires client
Nom de fichier : treize-à-la-douzaine.pdf (Vitesse du serveur 23.74 Mbps)
La taille du fichier : 39.68 MB

Commentaire Critique du Treize à La Douzaine

_BNFA a écrit une critique à 26 mars 2014. _BNFA donne la cote 198 pour Treize à La Douzaine. Expert en mouvement, Frank Bunker Gilbreth a résolu d'appliquer ses préceptes d'efficacité à chaque aspect de son métier, mais aussi à sa famille. Douze enfants – six filles et six garçons –, rien de moins ne les ont satisfait, lui et sa femme. L'éducation d'une telle nichée impose une organisation sans faille. Cela tombe bien, l'organisation est sa spécialité. Concours d'apprentissage de frappe rapide à la machine à écrire, récompenses pour les classes sautées à l'école, course aux trésors en morse, tout est bon pour une éducation performante, mais ludique, car Gilbreth adore les enfants et ceux-ci le lui rendent bien. Ernestine et Frank Gilbreth, deux des enfants de Frank Bunker Gilbreth, ont rédigé leur roman autobiographique en hommage à la mémoire de leur père, mort en 1924 d'une crise cardiaque, à l'âge de cinquante-six ans. Gilbreth était un pionnier reconnu des méthodes d'organisation du travail, à l'instar de Frederick W. Taylor, mais avec un point de vue plus orienté vers l'économie du mouvement humain que vers celle du temps. Sa femme, Lillian Moller Gilbreth, tout aussi présente dans le récit bien que d'une attitude plus réservée que son volubile mari, est l'une des premières américaines à avoir validé un doctorat (en psychologie) et pratiqué en tant qu'ingénieur. Elle a secondé Frank Bunker Gilbreth dans son travail dès les premières années de leur mariage. Elle a poursuivi leur oeuvre commune bien après la mort de son conjoint et la fin du roman, au cours d'une vie longue et très active. + Lire la suite.
myriampele a écrit une critique à 11 mars 2014. myriampele donne la cote 198 pour Treize à La Douzaine. J'avais lu ce livre il y a...cinquante ans, pas moins! Et je l'ai trouvé aussi drôle et plaisant à lire qu'à cette époque. le père de cette nombreuse marmaille est toujours aussi pittoresque et aujourd'hui mes petits enfants prennent encore du plaisir à le lire!.
Cielvariable a écrit une critique à 07 mars 2018. Cielvariable donne la cote 198 pour Treize à La Douzaine. Mais papa nous grondait rarement pour ce genre de choses. Il était convaincu que nos mauvaises notes ne provenaient que d'une erreur de jugement de nos professeurs. - Cette femme ne sait pas son métier! grommelait-il, s'adressant à maman. Elle s'imagine prendre en défaut un de mes enfants, quand elle n'a même pas le bon sens de reconnaître un élève intelligent d'un crétin!.