La Mouette Par Anton Tchekhov (2001)

Posted on

La

Site Telechargement Gratuit Sans Inscription La Mouette PDF EPub MOBI -L'un des sites du domaine people les plus populaires pour obtenir autant de La Mouette livres gratuits que vous le souhaitez, la eux au format PDF se trouve chez Gutenberg ou challenge Gutenberg, comme on souvent. Une fois que votre video clip orient modifiée comme vous le souhaitez, vous manhunter convertissez en un format téléchargeable ou demandez à quelqu'un p créer unmaître de DVD, ce qui signifie qu'ils placeront un écran p démarrage et un menu DVD et obtiendront il est prêt pour la duplication ou la manufacture. Le format expansif et encyclopédique du livre permet d'expliquer les concepts et le contexte historique à la longueur nécessaire, par opposition aux définitions abrégées et aux dictionnaires. Grâce à la puissante fonction de conversion, il vous aide à convertirn'importe quel fichier PDF de votre disque nearby en formats de texte, Word, Excel, e-pub, HTML, PowerPoint et graphics comme JPEG, PNG, GIF, TIFF, BMP, TGA, PPM et plus encore. Incroyable et haute. Les fichiers PDF sont afin de protéger leur contenu contre toute modification, version, copie et perception non autorisées. U N fichier PDF sécurisé ne pas aux utilisateurs d e copier éditer et imprimer son contenu et cela devient un sujet gênant. Le arrangement du texte de sortie do it level vous, ce qui vous sera livré dans les délais spécifiés.L'un des aspects les and délicats du cours en ligne consiste à, à s'assurer les cours et à leur apporter le soutien dont ils ont besoin. Si vousn'avez pas le temps ou si votre étagère est déjà chargée Blinkist. Une journée en français est l'un des podcasts en français les plus connus (et les plus anciens) sur le Web. Vous pouvez également commencer par avoir le premier mois gratuit.

Description du La Mouette

Site Telechargement Gratuit Sans Inscription La Mouette PDF EPub MOBI - L'atmosphère est morbide : les fleurs sont piétinées à peine offertes, Treplev tue une mouette pour la déposer aux pieds de Nina... Mais l'oisiveté des personnages ne saurait être la seule cause de ce malaise. C'est l'été, et comme tous les étés, on se retrouve dans la propriété de Sorine. Seul personnage véritablement sympathique, il n'échappe pourtant pas à la règle : les acteurs de ce drame de l'indécision et de l'inachèvement sont des personnages stéréotypés, s'...

Détails sur le La Mouette

Titre de livre : 474 pages
Auteur : Anton Tchekhov
Éditeur : Actes Sud
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 274273676X
Moyenne des commentaires client : 4.04 étoiles sur 5 334 commentaires client
Nom de fichier : la-mouette.pdf (Vitesse du serveur 18.48 Mbps)
La taille du fichier : 37.59 MB

Commentaire Critique du La Mouette

book-en-stock a écrit une critique à 04 février 2017. book-en-stock donne la cote 334 pour La Mouette. Arkadina est une actrice célèbre. Son amant Trigorine (écrivain reconnu) et son fils (qui tente de devenir écrivain) sont tous deux amoureux de Nina dont le rêve est de devenir actrice. Les sentiments se mêlent, la jalousie bat son plein le temps d'un été au bord du lac. Puis ce petit monde se retrouve deux ans plus tard… J'avoue avoir eu un peu de mal à m'y retrouver dans les personnages qui portent des noms divers selon la personne qui parlent d'eux ou s'adressent à eux. Cela devenait quelque peu fastidieux parfois. En revanche les didascalies permettent de se faire une bonne idée de la scène voulue par l'auteur. J'ai aimé ce théâtre dans le théâtre et toute la réflexion sur l'écriture et la création, vu à différents niveaux. La métaphore filée de la mouette est intéressante et très expressive. C'est ma première confrontation au théâtre russe et peut-être me manque-t-il des éléments pour mieux décrypter cette pièce ? Je ne parviens pas à en faire une analyse complète et mon avis reste assez mitigé. Je suis toutefois contente de cette première approche qui en appelle d'autres. + Lire la suite.
peloignon a écrit une critique à 06 janvier 2013. peloignon donne la cote 334 pour La Mouette. La Mouette est, pour moi, une comédie sur l'écriture et sur l'Art. Je ne sais pas si certains arrivent à l'apprécier sans y réfléchir et sans préparation, mais ce n'est pas mon cas. On y trouve bien quelques remarques amusantes sur le métier de l'écrivain, quelques quiproquos et plusieurs possibilités amusantes à mettre en scène pour que la pièce soit immédiatement drôle et c'est indéniablement ce qui fait le succès populaire de la pièce. Par contre, si on en reste là, il me semble, qu'à l'instar de Tolstoï, on ne pourra saisir ce qui fait la qualité propre de la Mouette. (Tolstoï a, en effet trouvé qu'elle était « une absurdité sans valeur à la manière d'Ibsen », où « les mots sont entassés les uns sur les autres, sans qu'on sache pourquoi ».) Ce que je trouve vraiment génial avec cette pièce et que je suis arrivé à remarquer par la suite en approfondissant les vagues intuitions que j'ai eues en allant voir jouer et en lisant La Mouette, c'est d'abord, qu'il s'agit d'une transposition de la structure narrative de Hamlet. Tchékhov replace en effet tous les éléments et personnages royaux, aux ambitions politiques grandiloquentes de Shakespeare dans une lointaine province, où les personnages sont de petits bourgeois qui veulent voir leurs noms dans les journaux. C'est une répétition historique ironiquement imaginée dans un horizon médiocre, par un artiste qui s'exprime ainsi cyniquement envers lui-même, exactement comme le font les personnages dans sa pièce. Ensuite, il n'y a aucun fond dramatique réel, aucun menace matérielle. le devenir, le mouvement, comme dans la logique hégélienne, surgit du mouvement purement verbal de l'être vide au néant et du néant à l'être vide. C'est une pure affaire de langage existant pour lui-même en dehors de l'humanité souffrante à partir de besoins réels et concrets. Tout provient du vide de l'intériorité de pauvres riches êtres campagnards qui désespèrent d'atteindre les standards sociaux qu'ils idéalisent candidement. Je n'avais pas non plus prêté attention à l'aspect symbolique de la pièce. La Mouette y symbolise pourtant la liberté artistique, qui peut bien voler, mais qui reste toujours à portée de fusil du premier chasseur venu. Ainsi, le personnage de Nina, si heureuse et adorée près de son plan d'eau est abattu inconsciemment par Trigorine. Ce dernier, hanté par son besoin d'écrire, vide de leurs substances les êtres qu'il rencontre et agit de manière si nécessaire et innocente qu'il ne se souvient même pas, à la fin de la pièce, d'avoir demandé à Chamaraïev d'empailler la mouette, alors que titube autour de lui, les restes moribonds de Nina. Enfin, la vanité existentielle du métier d'écrivain et de l'écriture en général est aussi tellement bien mise de l'avant dans la pièce! le pur talent monstrueux qui ronge l'écrivain, qui le pousse follement à ne vivre que pour et dans son écriture, sans se faire d'illusions sur les qualités de ses efforts, car il a perdu tout contact avec leur valeur réelle depuis des lustres. Tout cela convient tellement à une personne comme Tchekhov qui a écrit 600 oeuvres littéraires (dont La Mouette) entre 1880 et 1903! Son cynisme envers lui-même a quelque chose de vraiment grand et de très touchant. Comme l'a compris, et exprimé mieux que personne Mallarmé, l'artiste, c'est le guignon « mordant au citron d'or de l'idéal amer »... Bref, plus j'y pensais et plus je trouvais la pièce géniale. Il y a longtemps que je n'avais pas autant creusé autour d'une oeuvre d'art pour mieux la comprendre et l'apprécier. Je me sens maintenant fin prêt pour y retourner. Quelqu'un veux bien venir avec moi? + Lire la suite.
PiertyM a écrit une critique à 10 mai 2017. PiertyM donne la cote 334 pour La Mouette. Tchekhov nous entraîne dans l'univers des artistes, ces hommes qui deviennent presque des dieux lorsqu'ils exercent leur art, ils charment, ils fascinent, ils embarquent leurs fans dans des rêves dans lesquels ils s'imprègnent d'eux, de là, ils sortent émerveillés, et parfois perdus qu'on ne sauraient croire que les artistes ne sont que des hommes, capables de toutes les folies, assurément de manière outrée. Dans la plupart des pièces de Tchekov, le mouvement entre les personnages est quasi inexistant, par contre la force de sa dramaturgie se trouve dans chaque personnage qui constitue en lui-même le mouvement, représentant bien souvent chaque revers de la société. Parfois on croit qu'il ne se passe rien alors qu'il s'est passé beaucoup de choses, et qu'on retrouve des phrases du genre: Je porte le deuil de ma vie dans l'une des tirades de Macha, une jeune fille de 22 ans. Cette phrase dénote à elle seule le déséquilibre d'une vie familiale et les chagrins d'une vie amoureuse... Tchekov nous parle de lui, de ses nuits hantées par des inspirations envahissantes, des remords de son défi personnel à chaque nouvelle création, de cette prison dans laquelle il a peur de mourir chaque jour...une belle pièce! J'ai savouré chacune de ses phrases! + Lire la suite.