La Condition Humaine Par André Malraux (-1)

Posted on

La

Telecharger Livre Gratuit Pour Liseuse La Condition Humaine DJVU PDF -JPG en PDF est le meilleur choix pour convertir rapidement des images JPG en PDF pouvant être sauvegardés ou imprimés, puis remis au travail. Mega PDF Au format PDF, Mega PDF offre des millions de livres électroniques gratuits. Les fichiers PDF finis ont fière appeal et s'normalement une fois convertis. Lire des ebooks pdf vous gardera sans doute à jour et. Le téléchargement La Condition Humaine d'un ebook PDF gratuit est une offre commune sur le net. Les livres gratuits au format pdf à télécharger La Condition Humaine ont été à l'origine du plaisir de lire chez les jeunes générations, qui auraient été perdus pour de divertissement et ont rendu la disponibilité et l'utilité des livres and populaires parmi les nouveaux lecteurs to d'autres type s.

Description du La Condition Humaine

Telecharger Livre Gratuit Pour Liseuse La Condition Humaine DJVU PDF - Outre l'irréductible échéance liée à la mort, outre les multiples et indicibles souffrances, n'est-il pas donné à tous de choisir son destin ? Certes la vie est tragique mais elle doit avoir un sens. Un sens, peut-être des sens, mais seuls quelques-uns aux vertus salvatrices s'offrent aux hommes pour les affranchir de leur condition. La Révolution, au nom d'une foi en la fraternité, est une arme tournée con...

Détails sur le La Condition Humaine

Titre de livre : 309 pages
Auteur : André Malraux
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 0394309758
Moyenne des commentaires client : 3.75 étoiles sur 5 1223 commentaires client
Nom de fichier : la-condition-humaine.pdf (Vitesse du serveur 21.42 Mbps)
La taille du fichier : 15.52 MB

Commentaire Critique du La Condition Humaine

sylvaine a écrit une critique à 14 septembre 2012. sylvaine donne la cote 1223 pour La Condition Humaine. D'ailleurs , les hommes sont peut-être indifférents au pouvoir...Ce qui les fascine dans cette idée, voyez-vous, ce n'est pas le pouvoir réel, c'est l'illusion du bon plaisir. Le pouvoir du roi, c'est de gouverner, n'est-ce pas? Mais, l'homme n'a pas envie de gouverner: il a envie de contraindre, vous l'avez dit. D'être plus qu' homme, dans un monde d'hommes. Échapper à la condition humaine, vous disais-je. Non pas puissant: tout-puissant. La maladie chimérique, dont la volonté de puissance n'est que la justification intellectuelle, c'est la volonté de déité: tout homme rêve d'être dieu.(page 229) + Lire la suite.
leonce a écrit une critique à 25 mai 2018. leonce donne la cote 1223 pour La Condition Humaine. La mort de Kyo, ce n'est pas seulement la douleur, pas seulement, le changement, c'est..une métamorphose..
Nastasia-B a écrit une critique à 18 mai 2013. Nastasia-B donne la cote 1223 pour La Condition Humaine. La Condition Humaine est un roman historico-politique engagé ayant pour thème la révolution communiste et la quête du pouvoir en Chine (à Shangaï en particulier) aux alentours du premier quart du XXème siècle. En ce sens, je pense qu'il convient très bien à l'esprit de rébellion et d'idéal qu'on affiche lorsqu'on est lycéen ou jeune adulte, tout en présentant les nombreuses qualités d'écriture qui nous font encore vibrer bien des années plus tard, à l'heure des quelques désillusions que la vie n'oublie jamais de laisser sur son passage. Dans sa narration, André Malraux prend d'emblée le parti pris de nous mettre les deux pieds dans l'action avec cette fantastique entrée en matière (une scène d'assassinat politique), dont je garde un souvenir puissant même bien des années après l'avoir lue. Jugez plutôt : Tchen tenterait-il de soulever la moustiquaire ? Frapperait-il au travers ? L'angoisse lui tordait l'estomac ; il connaissait sa propre fermeté, mais n'était capable en cet instant que d'y songer avec hébétude, fasciné par ce tas de mousseline blanche qui tombait du plafond sur un corps moins visible qu'une ombre, et d'où sortait seulement ce pied à demi incliné par le sommeil, vivant quand même — de la chair d'homme. (Imaginez en plus là-dessus la voix emphatique et modulée de l'auteur déclamant ces lignes et vous aurez une vague idée de l'impression que peut produire cette oeuvre si forte. N. B. : si vous n'avez jamais entendu André Malraux parler, je vous conseille à tout prix cette expérience, par exemple en écoutant l'un de ses discours sur Youtube.) L'auteur nous invite donc à vivre de l'intérieur une révolution, ses préparatifs, les motivations de ses leaders ou de ses bras armés, les tiraillements, les dissensions, les compromis inévitables, l'abandon de l'individu au profit de la cause . À cet égard, Malraux est probablement l'auteur français qui se rapproche le plus d'un Hemingway ou du Steinbeck d'En Un Combat Douteux. Un style efficace, limpide, tout en étant recherché. Des psychologies de personnages brossées par l'action. Néanmoins, malgré la bonne compréhension du contexte historique et des enjeux politiques que ce roman nous apporte, je vous conseille tout de même, avant la lecture ou en parallèle, de potasser un peu l'histoire chinoise de cette époque, afin de savoir qui sont des personnages comme Tchang Kaï-Chek ou Sun Yat-Sen, ainsi que des cellules politiques comme le Kuomintang ou le Komintern en lien avec la vague communiste post 1917 et la création de l'U.R.S.S. Malraux nous fait réfléchir (comme Hemingway et Steinbeck) sur la notion de combat politique ou de révolution, sur les enjeux et les compromissions, sur le décalage entre les idéaux et la réalité, le fossé entre les décideurs et le peuple. Bref, un livre fort, beau, essentiel, qui fait honneur à la littérature française de l'entre deux guerres, à tout le moins, c'est mon avis, c'est-à-dire... pas grand-chose. + Lire la suite.