Stupeur Et Tremblements Par Amélie Nothomb (2001)

Posted on

Stupeur Et Tremblements

Site Pour Telecharger Ebook Stupeur Et Tremblements PDF RTF -Vous feriez des recherches comme d'habitude dans votre livre Stupeur Et Tremblements, définiriez et créeriez un jeu de diapositives. Faire pivoter un livre Stupeur Et Tremblements à partir d'hôtes PDF vous donne généralement and d'effets vous pouvez publier votre livre Stupeur Et Tremblements à partir p PDF sans aucun effet. Lorsqu'un livre Stupeur Et Tremblements devient un membre de la famille, il un gardien de pajamas. Votre livre Stupeur Et Tremblements Smashword dupliquera d'autres endroits si vous ne regardez pas attentivement. Par conséquent vérifiez tout d'abord Amazon et le fournisseur natif de car cet e book existe probablement également. Le téléchargement d'ebooks sur seulement deux applications est beaucoup plus que le suivi de software. Vous pouvez créer un livre Stupeur Et Tremblements à partir du manuel d'utilisation PDF ou créer un livre Stupeur Et Tremblements à partir du manuel PDF.

Description du Stupeur Et Tremblements

Site Pour Telecharger Ebook Stupeur Et Tremblements PDF RTF - Mais que diable Amélie-san allait-elle faire dans cette galère ? C'est la question qu'on se pose en découvrant l'invraisemblable traitement auquel la jeune narratrice, double à peine voilé de l'auteur, est confrontée lors d'un emploi de quelques mois au Japon. Embauchée par la compagnie Yumimoto, Amélie espère bien pouvoir faire ses preuves dans ce pays qui la fascine tant depuis qu'elle y a séjourné enfant. C'est sans compter sur la subtilité des règ...

Détails sur le Stupeur Et Tremblements

Titre de livre : 250 pages
Auteur : Amélie Nothomb
Éditeur : Le Livre de Poche
Catégorie : Littérature
ISBN-10 : 2253150711
Moyenne des commentaires client : 3.56 étoiles sur 5 7971 commentaires client
Nom de fichier : stupeur-et-tremblements.pdf (Vitesse du serveur 25.37 Mbps)
La taille du fichier : 39.12 MB

Commentaire Critique du Stupeur Et Tremblements

Shana a écrit une critique à 03 mai 2010. Shana donne la cote 7971 pour Stupeur Et Tremblements. « Non : s’il faut admirer la Japonaise – et il le faut -, c’est parce qu’elle ne se suicide pas. On conspire contre son idéal depuis sa plus tendre enfance. On lui coule du plâtre à l’intérieur du cerveau : « Si à vingt-cinq ans tu n’es pas mariée, tu auras de bonnes raisons d’avoir honte », « si tu ris, tu ne seras pas distinguée », « si ton visage exprime un sentiment, tu es vulgaire », « si tu mentionnes l’existence d’un poil sur ton corps tu es immonde », « si un garçon t’embrasse sur la joue en public, tu es une putain », « si tu manges avec plaisir, tu es une truie », « si tu éprouves du plaisir à dormir, tu es une vache », etc. Ces préceptes seraient anecdotiques s’ils ne s’en prenaient pas a l’esprit. » + Lire la suite.
Ellane92 a écrit une critique à 27 mars 2015. Ellane92 donne la cote 7971 pour Stupeur Et Tremblements. La jeune Amélie est ravie d'être embauchée pour une durée d'un an par Yumimoto, une grande société japonaise. Il faut dire qu'Amélie aime le Japon, pays dans lequel elle a vécu enfant. En connaissant les usages (du moins, le croit-elle) et la langue, c'est pour elle une façon de rendre hommage à ce pays qui l'a tant marqué. Mais au pays du Soleil Levant, il n'est pas si simple pour une stagiaire belge de prendre ses marques et de se fondre au milieu d'un personnel d'entreprise régi par des codes très différents de ceux en usage en Europe. J'ai toujours dit que je ne voulais pas mourir bête. Alors, il m'arrive d'essayer des choses pour lesquelles je ne suis pas très convaincue : le Tai Chi Chuan, le poisson cru, ou les chaussures à talon aiguille. Des fois, je suis ravie, j'aime beaucoup le Taï-Chi. Des fois, je n'arrive pas à prendre le "truc" pour marcher à 10 cm du sol, et je n'aime pas le gout prononcé et la texture du cru. Côté lecture, je me dis aussi qu'il faut que j'essaie. Alors de temps en temps, je tente : Musso, Coehlo, plus récemment Gounelle. Ce coup-ci, c'était Amélie Nothomb. Après tout, les avis sont partagés : il y a ceux qui détestent, et ceux qui adorent, mais en tout cas, ce qui est sûr, c'est qu'elle est lue et qu'elle fait parler d'elle. J'ai donc voulu savoir si finalement, je me positionnerai parmi les "pour" ou parmi les "contre" (bon ok, j'avais quand même une idée sur la question mais comme je dis toujours : celui qui n'essaie pas ne se trompe qu'une seule fois !). Je me suis donc lancée dans la découverte de son roman le plus connu (enfin, je crois ?) : Stupeur et tremblements. Sans surprise pour ceux qui me connaissent, je n'ai vraiment pas aimé. Je n'ai pas aimé le fond : le choc des cultures, ça m'intéresse toujours, ça ouvre l'esprit à d'autres pratiques, etc… Là, pour le coup, j'ai trouvé les propos surtout caricaturaux et limite désobligeants pour les habitants du pays du soleil levant (bon, carrément désobligeants même !). Je n'ai pas adhéré au "positionnement" de l'héroïne qui semble surtout hésiter entre affirmer sa culture occidentale et son désir de se comporter comme une bonne japonaise. En gros, quel que soit son modèle de référence, elle choisit exactement et systématiquement celui qui est le pire à la situation présente. Maladroite, Amélie, ou plus simplement masochiste (ou en manque d'inspiration ? tsssssssssss je suis mauvaise langue !) ?? Et puis, enfin, en terme de contenu, soyons honnête, il n'y a pas grand-chose, ça sonne creux, pas que quoi caler une dent ni même combler une petite envie de lecture facile et rapide pas prise de tête. Je n'ai pas accroché à la forme non plus. Si l'écriture est très imagée, j'ai trouvé les images inappropriées ou gratuites ; par exemple, Amélie, pour son premier jour, se fait "cracher" par l'ascenseur à l'étage de Yumimoto ; une image un peu abusive d'autant que, contextuellement, n'ayant pas commencé à travailler, elle est sur un petit nuage ! Pour continuer (rapidement) sur le chapitre, eh bien, des chapitres, il n'y en a pas. le texte est "rythmé" par des paragraphes. Ça se veut drôle (je semble insensible à ce genre d'humour de situation) mais je trouve que c'est surtout verbeux, bavard. Ça ne sert à rien d'épiloguer sur le sujet (307 critiques sur Babelio !!), je suis contente de pouvoir dire aujourd'hui : Amélie Nothomb ? Je connais, mais ce n'est pas pour moi ! Allez, zou, j'oublie tout ça et je passe à autre chose ! + Lire la suite.
vincentf a écrit une critique à 25 juin 2010. vincentf donne la cote 7971 pour Stupeur Et Tremblements. Ce joli petit bouquin et sa jolie petite auteur méritent-ils leur succès planétaire ? Deux attitudes, toutes deux idiotes, tentent le commentateur, l'attaque ou la défense. Soit on adhère corps et âme, comme les milliers d'adolescentes qui ne jurent que par Amélie Nothomb, soit on rejette tout en bloc parce que quand un bouquin marche, c'est qu'il est mauvais, le peuple étant un animal qu'on n'abreuve qu'à coup de débilités. Si l'on cherche à être juste avec Stupeur et tremblements on se doit cependant, ouf, de nuancer. le livre est agréable à béqueter. Il ne tombe pas des mains. Il séduit. Cool ! Mais force est de constater que cette petite descente comique aux enfers n'est pas renversante pour un lecteur sensible à une certaine épaisseur dans les textes. le style Nothomb est joli, rigolo, mais jamais véritablement beau. On sourit mais on est loin de son compatriote Toussaint, dormir dans les ordures et enlacer un ordinateur étant moins drôle, sous la plume d'Amélie Nothomb, qu'arroser les plantes vertes ou jouer aux fléchettes chez Jean-Philippe Toussaint. On se surprend, en lisant, à espérer les mêmes éléments sous la plume d'un autre. On reste sur sa faim. On garde constamment l'impression de lire un bouquin, un bon bouquin même, pour adolescents. Mais on se dit aussi que c'est peut-être ça qui, justement, fait l'intérêt d'Amélie Nothomb, cette naïve simplicité adolescente dans la description d'un monde adulte pas tout à fait absurde mais en tout cas hors de portée de l'héroïne. On n'apprend certes pas grand chose sur la vie d'entreprise au Japon, mais on découvre un monde intérieur sympathique et un style un peu simplet mais néanmoins original. de là à faire de ce petit bouquin un chef-d'oeuvre, il y a un pas qu'on ne saurait cependant franchir. + Lire la suite.