A Livre Ouvert Par William Boyd (2002)

Posted on

A Livre Ouvert

Telecharger Livre Torrent A Livre Ouvert In French DJVU PDF -Cliquez sur "Télécharger A Livre Ouvert" une fois que vous avez trouvé le livre que vous souhaitez. Bien que vous puissiez acheter des livres de Apple sur un ordinateur, l'application iBooks est uniquement disponible sur les appareils portables Apple et ne dispose pas d'une variant bureau. Rien, absolument rien ne m'empêcherait p continuer à écrire plus de livres, d'articles mais je ferais sûrement tout pour que je puisse les protéger, et de poèmes! Vous pouvez télécharger des livres sur votre i-pad à partir d'autres sites Web ou de votre ordinateur. Si vous ne souhaitez pas convertir les livres dans un arrangement Id votre lecteur peut gérer, il orient préférable de choisir un format presque tous les formats de fichiers courants. Téléchargez, convertissez et vendez des livres enregistrés au format A Livre Ouvert PDF sur Amazon.com. Nos livres A Livre Ouvert PDF sont conçus avec une table des matières un Lock à naviguer qui permet aux lecteurs de naviguer facilement entre les chapitres des livres. Avec nos étagères complètes, on peut trouver des livres A Livre Ouvert pdf gratuits sur tous les sujets that is littéralement, pour les lecteurs de tous les âges. Vous pouvez tout faire ou vous pouvez payer quelqu'un pour le faire vous, ce qui vaut pour les livres physiques et les livres numériques.

Description du A Livre Ouvert

Telecharger Livre Torrent A Livre Ouvert In French DJVU PDF - La vie de l'écrivain Logan Mountstuart est un perpétuel recommencement. Tour à tour journaliste, indic et critique d'art, il rencontre Hemingway, travaille sous les ordres de Ian Fleming et se lie d'amitié avec Picasso. De l'Angleterre au Nigeria, en passant par New York et Paris, il revêt tous les costumes et devient le témoin privilégié des plus grands événements du XXe siècle ... «Je me demande si vous vivrez aussi bien que je l'ai fait.»

Détails sur le A Livre Ouvert

Titre de livre : 284 pages
Auteur : William Boyd
Éditeur : Seuil
Traducteur : Christiane Besse
Catégorie : Journal
ISBN-10 : 2020529041
Moyenne des commentaires client : 4.03 étoiles sur 5 147 commentaires client
Nom de fichier : a-livre-ouvert.pdf (Vitesse du serveur 23.67 Mbps)
La taille du fichier : 38.89 MB

Commentaire Critique du A Livre Ouvert

Bigmammy a écrit une critique à 03 décembre 2012. Bigmammy donne la cote 147 pour A Livre Ouvert. C'est le 8ème roman de Boyd, paru en 2002 en France sous le titre un peu plat de " à livre ouvert". Il conte, sous la forme d'un journal, une longue et riche vie d'homme et d'écrivain. Ici, le héros, Logan Mountstuart, n'est pas un aigle, mais un homme ordinaire. Etudiant moyen à Oxford. Très porté sur les alcools et les femmes, il n'écrira pas les grandes oeuvres dont il rêvait. Cependant, il sait être courageux sur le front de Teruel, dans l'Espagne de 1937, ou quand la traîtrise des Services l'envoie en mission secrète suicide en Suisse, enfin quand il passe, à 75 ans, des armes pour la Bande à Baader. Il lui arrive en effet une incroyable série de malheurs, les pires étant le sort de sa femme et de sa fille à Londres, la dilapidation par sa mère de la petite fortune familiale, ou la pauvreté totale à laquelle il est réduit à la fin de sa vie. On sait combien le scénariste Boyd peut être, comme la vraie vie, cruel avec ses personnages. Conteur inspiré, Boyd vous emmène d'une Public school anglaise au Montparnasse de 1938, des marchands d'art new-yorkais aux espions maladroits de sa Majesté, y compris Ian Flemming, inventeur de James Bond. Au milieu de ces aventures picaresques, il arrive que l'émotion submerge le lecteur. Enfin, comme beaucoup de Britanniques, Logan Mountstuart termine sa longue vie dans un village du Quercy, ou il apprécie la gentillesse de ses voisins, la douceur des matins de printemps, et la qualité du système français de santé. Résident en Aquitaine, Boyd a tout compris sur notre région. + Lire la suite.
amartia a écrit une critique à 22 février 2015. amartia donne la cote 147 pour A Livre Ouvert. William Boyd réussit un tour de force : écrire le journal d'un autre écrivain. Et on y croit ! Mais ce roman, car il s'agit bien d'un roman, c'est aussi la revue des grandes étapes du XXe siècle, des grands personnages de la littérature et de l'art. Commencé à l'âge de 12 ans, le journal de Logan Montstuart se termine peu avant sa mort à 85 ans. Mais aucune linéarité dans cette vie avec "ses (mes) hauts sporadiques et mes bas atterrants, mes brefs triomphes et mes terribles pertes". Si le jeune Logan se demande comment il fait pour être un si bon menteur, face à son journal il décide de ne rien se cacher, de ne rien enjoliver, de se regarder sans complaisance. Et du coup, on l'accompagne, on s'amuse avec lui, on pleure avec lui, on voyage avec lui. De la dépression de 1929 à la bande à Bader, William Boyd entraîne son personnage dans la guerre civile espagnole, dans le service de renseignements anglais durant la deuxième guerre mondiale, des galeries d'art parisiennes à celles de New York, sans jamais oublier qu'il s'agit bien d'un journal intime. Les sentiments, amitié, amour, déception, jalousie, dépression ne sont jamais oubliés. Si Logan Montstuart se révèle écrivain modeste, son roman le plus achevé reste certainement sa vie. Pas une minute d'ennui, pas une page de trop ! Et puis surtout, surtout, toute l'élégance british, même dans les pires moments. Lien : http://meslecturesintantanee.. + Lire la suite.
isla16 a écrit une critique à 31 janvier 2013. isla16 donne la cote 147 pour A Livre Ouvert. « Any human heart », ou la vie entière d'un homme racontée par lui-même en 490 pages. De ses premiers souvenirs d'enfant à Montevideo dans les années 1910, à sa mort dans le sud de la France sous Mitterrand, la vie de Logan Mountstuart nous est restituée par une compilation chronologique de ses journaux intimes, annotés en bas de page par un mystérieux narrateur qui ne prendra la parole qu'à la fin pour relater les circonstances de la mort de Logan. William Boyd aime jouer avec la frontière entre réalité et fiction, laissant planer le doute sur l'identité du héros et du narrateur. Logan a-t-il vraiment existé ? le narrateur comblant les ellipses pour apporter des précisions est-il William Boyd ? Durant sa vie, Logan croise Joyce, Woolf, Picasso, Pollock et beaucoup d'autres personnalités célèbres, ce qui brouille encore plus les cartes du lecteur. L'auteur pousse même le vice jusqu'à raconter la vraie-fausse rencontre de son protagoniste avec un peintre dénommé Nat Tate, dont une note nous indique qu'une monographie lui a été consacrée, rédigée par…William Boyd lui-même. Une recherche Google me permit de vérifier que l'ouvrage existait bel et bien – contrairement à Nat Tate – , véritable canular ayant dupé certains acteurs du marché de l'art se remémorant subitement avoir connu cet artiste, fruit de l'imagination de Boyd. Logan appartient en tout cas à la fiction, étant à la fois un personnage comme tout le monde, et doté d'un destin exceptionnel. Il traverse les décennies et les grands évènements du XXeme siècle, vivant plusieurs vies en une, changeant de peau à chaque fois. Tantôt écrivain, reporter, espion, galeriste, il passe par Londres, Paris, New-York, la prison en Suisse, Madrid pendant les combats de la guerre civile espagnole, ou encore les Bahamas avec le duc de Windsor et Wallis Simpson. J'ai dévoré le livre, toujours curieuse de connaître la suite, savoir comment il allait évoluer, ce qu'il allait devenir. C'était aussi une étrange façon pour moi de me mettre dans la peau d'un homme, d'être au coeur de ses pensées, ses petits bonheurs futiles, ses doutes, ses échecs, ses hontes. le roman, très drôle lorsqu'il porte sur l'adolescence du héros, devient ensuite maussade et amer. Les événements de la vie de Logan, notamment ses drames, modifient sa personnalité pour en faire peu à peu un homme vide, dur et désenchanté. Faut-il en déduire quelque chose sur notre propre parcours, ressortir le fameux adage « carpe diem », méditer sur le sens de la vie ? Pourquoi pas, mais le livre ne tirera aucune conclusion pour vous ; il raconte la vie d'un homme, c'est tout. Sans qu'il soit un grand roman, je l'aurai au final trouvé très agréable, touchant, et même assez réaliste. Non pas dans les faits mais dans la construction mentale de ce personnage auquel on s'attache, que l'on observe avec compassion et indulgence. Il est l'anti-héros par excellence, en qui on peut tous un peu se retrouver, ou pas, pour ceux préférant rester aveugle sur leur propres vices ou petites médiocrités… A noter que l'ouvrage a été adapté en série de plusieurs épisodes à la télévision britannique par la chaîne Channel 4, avec une panoplie d'acteurs anglais célèbres-dont-on-ne-connait-pas-le-nom-mais-qu-on-a-déjà-vu-jouer-quelque-part : http://www.imdb.com/title/tt1631891/ + Lire la suite.