Un Clafoutis Aux Tomates Cerises Par Véronique De Bure (2018)

Posted on

Un

Site Pour Telecharger Ebook Un Clafoutis Aux Tomates Cerises En Français PDF EPub MOBI -N'oubliez pas de donner votre avis sur les livres que vous avez lus. Donc, si vous êtes à la recherche de à harmonious instant de la journée ou de la nuit, vous savez où venir! Certains livres peuvent être inclus dans la gratuite, mais leur peut avoir modify pour. Avant p le télécharger Un Clafoutis Aux Tomates Cerises. Les livres électroniques sont au arrangement e-pub. Sur le projet Gutenberg, les livres du domaine sont gratuits. Le catalogue compte près de 43 000 livres du domaine public.

Description du Un Clafoutis Aux Tomates Cerises

Site Pour Telecharger Ebook Un Clafoutis Aux Tomates Cerises En Français PDF EPub MOBI - Au soir de sa vie, Jeanne, 90 ans, décide d'écrire son journal intime. Sur une année, du premier jour du printemps au dernier jour de l'hiver, d'événements minuscules en réflexions désopilantes, elle consigne ses humeurs, ses souvenirs, sa petite vie de Parisienne exilée depuis plus de soixante ans dans l'Allier, dans sa maison posée au milieu des prés, des bois et des vaches. La liberté de vie, et de ton, est l'un des privilèges du très grand âge, aussi Jeanne fait...

Détails sur le Un Clafoutis Aux Tomates Cerises

Titre de livre : 448 pages
Auteur : Véronique de Bure
Éditeur : J'ai Lu
Catégorie : Journal
ISBN-10 : 229015038X
Moyenne des commentaires client : 3.95 étoiles sur 5 195 commentaires client
Nom de fichier : un-clafoutis-aux-tomates-cerises.pdf (Vitesse du serveur 18.52 Mbps)
La taille du fichier : 21.27 MB

Commentaire Critique du Un Clafoutis Aux Tomates Cerises

cicou45 a écrit une critique à 07 février 2017. cicou45 donne la cote 195 pour Un Clafoutis Aux Tomates Cerises. Ouvrage reçu dans le cadre du dernier Masse Critique, je tiens tout d'abord à remercier comme il se doit Babelio ainsi que les éditions Flammarion de m'avoir fait découvrir ce véritable petit bijou de littérature. Oui, il n'y a pas d'autre mot pour le qualifier i ce n'est peut-être une véritable perle. Ici, le lecteur découvre Jeanne, une nonagénaire qui vit désormais seule après la disparition de son époux, René. Seule est un bien grand mot car elle a encore ses enfants, ses petits-enfants et arrière petits-enfants qui lui rendent visite régulièrement mais ce n'est pas la même chose, eux, ils ont leur vie bien à eux et encore toute la vie alors que la sienne à elle, est déjà loin derrière. Jeanne est cependant encore autonome et a encore tous ses esprits. Elle conduit, fait sa toilette et ses repas toute seule et grâce à l'aide de la petite Angèle qui vient lui faire un peu de ménage tous les jeudis et à son jardinier, Jeanne ne s'en sort pas si mal. Et puis, elle n'est pas complètement isolé car non loin de chez elle vivent Fernand et Marcelle sur qui elle peut compter en cas de problème. Et puis, il y a Chantal, Nine, Toinette et ses autres amies avec qui elle se retrouve régulièrement à la messe ou encore avec lesquelles elle se retrouve chez les unes ou les autres pour faire une après-midi de bridge. Non, Jeanne n'est pas seule. Cependant, au fil des saisons et à mesure qu'elle voit disparaître ses compagnes les unes après les autres, Jeanne est bien obligée de se dire que elle non plus n'en n'a plus pour très longtemps. Oh non, elle n'a pas été malheureuse même si les premiers temps avec René, il fallait supporter la présence de son horrible belle-mère qui ne la portait pas particulièrement dans son coeur mais bon, il a fallu faire avec car elle l'aimait son René et cela, il le lui a bien rendu. Que pourrait bien avoir à raconter une vieille femme en tenant son journal intime au jour après jour au, si vous préférez au gré des saisons ? Tout simplement la beauté de la nature, les visites de ses proches, de sa famille, des voisins et amies. Vous allez probablement penser que cela est extrêmement ennuyeux et gâteux de la part d'une femme qui a lutté toute sa vie et qui, à présent, ne se borne à dire, juste le temps qu'il fait, nous raconte ses nuits d'insomnies ou encore sa mémoire qui se fait de plus en plus défaillante. Eh bien détrompez-vous car cet ouvrage de près de quatre-cents pages, est tout sauf ennuyeux. Il se découpe en quatre parties, comme les saisons et le lecteur s'accroche à chaque page comme Jeanne s'accroche à la vie. Elle y découvre toutes ces nouvelles technologies auxquelles elle a bien du mal à s'y faire mais pourtant, pour rassurer ses enfants et, parce qu'il faut bien vivre avec son temps, elle fait des efforts pour essayer de comprendre comment une femme qui parle dans la voiture (le GPS) peut bien vous être d'un quelconque secours mais surtout, comment l'arrêter de parler et tant d'autres choses encore qui prêtent à sourie ! Jeanne est réellement une femme (et là, j'ajoute ma petite touche personnelle car c'est le prénom de ma grand-mère qui m'a quitté bien trop tôt) qui fait de es journées une lutte quotidienne mais qui aime à croire qu'une fois son temps écoulé sur cette Terre, sa vie est bien loin d'être terminée. Une écriture fluide et légère et là encore, je retrouve des expressions d'autrefois lorsqu'elle appelle sa voisine la Marcelle ou untel le..., qu'est-ce qu'ils ont encore pu inventer ou comment leur refuser du sucre alors que le médecin les en a formellement interdit en raison d'un taux de diabète trop élevé ? Une lecture que j'ai essayé de faire durer tant je ne voulais pas la finir trop tôt mais, si Jeanne pouvait lire ma critique, elle me dirait qu'il ne faut pas trop abuser des bonnes choses et c'est donc à regret que je vient de lire la dernière page de cet ouvrage que, il va s'en dire, je ne peux que vous recommander. Cependant, il va vous falloir être un peu patient car celui-ci ne sortira en librairie que le 22 février... + Lire la suite.
iris29 a écrit une critique à 15 août 2017. iris29 donne la cote 195 pour Un Clafoutis Aux Tomates Cerises. Quand j'ai dit à une très chère amie babelio , que j'avais lu sa critique d'Un Clafoutis aux tomates cerises et que j'allais le lire , il y a eu un blanc ... - Euh, tu verras , il y a des moments où je me suis un peu ennuyée ... Bon... je venais de voir une conférence/interview de l'auteur à un salon littéraire et une de ses réflexions sur ce livre m'avait intriguée . Elle disait qu'elle avait eu de la chance d'avoir une maman vieille . [ - Pourquoi ? ] Elle racontait que sa mère était encore vivante et que dans son village , elle avait des copines (dont une a 104 ans) ...Et l'auteur adorait les entendre raconter leurs petites histoires , d'où ce livre ( sous forme de journal découpé en quatre parties , ( telles les quatre saisons), sur Jeanne , quatre -vingt dix ans et toute sa tête ... Dés les premières pages , j'ai su que, moi, je ne m'ennuierai pas avec Jeanne . D'abord , il y a eu le printemps dans son jardin( et elle s'y connaît en plantes ) et puis le fauteuil en rotin qui m'a rappelé des souvenirs de paradis perdus, de maisons de familles . Et c'est à la page 15, qui signale qu'elle habite près de Vichy que j'ai su que j'étais proche de l'adoption ! Jeanne , c'est le grand âge , mais de l'énergie à revendre, elle ne s'écoute pas : tous les matins , elle fait sa gym, va marcher dans son allée , attaque les mots croisés pour entretenir ses petites cellules grises . Une pêche d'enfer ... Coté vie sociale , en dehors de ses enfants et petits enfants , elle peut compter sur sa femme de ménage qui lui raconte les potins, sur le beau jardinier, sur ses voisins et surtout, sur ses copines, avec lesquelles , elle joue au bridge , goûte , et de temps en temps n'hésite pas à terminer sur un petit verre ... Jeanne, c' est des réflexions pleines de bon sens sur la vie et le temps qui passe. Qu'elle vous parle du téléphone portable que lui ont acheté ses enfants pour être rassurés , où de l'idiote du GPS et vous aurez le sourire aux lèvres . Oui, elle est touchante Jeanne , terriblement humaine et craquante ... Mais il faudrait qu'elle et ses copines arrêtent de conduire , parce qu'elles sont dangereuses ... Elle vous prend aux tripes, Jeanne ,quand elle vous parle des disparus , des morts qui tombent autour d'elle un peu trop souvent pour son moral . Et puis c'est l'hiver , et Jeanne sort moins forcément , et ça gamberge sévère dans sa caboche ...Quatre -vingt dix ans , ça fait beaucoup . Et on se prend à espérer qu'il y aura un autre printemps , un autre été , on retient son souffle comme Jeanne ...car on s'est attaché à elle . Un clafoutis aux tomates cerises , ça pourrait être votre mère, votre grand-mère ou vous dans quelques années ... Mais c'est aussi l'album photo des dernières décennies ,d'une France qui n'est plus , d'une certaine nostalgie , camarade ... et on ne peut s'empêcher à la fin d'avoir un petit (gros ?) coup de blues, une pensée pour nos proches qui ne sont plus ... Léger, lent , bienveillant, émouvant, amusant , fin, sensible , original , ce petit bijou donne envie de vieillir avec autant de classe (et de chance !) que Jeanne ... + Lire la suite.
rabanne a écrit une critique à 30 avril 2017. rabanne donne la cote 195 pour Un Clafoutis Aux Tomates Cerises. J'ai cru que je ne pourrais pas, à la lecture des premières pages, supporter le rythme de ce livre, que j'allais m'ennuyer ferme. Mais très vite, je me suis littéralement laissée bercer par la plume, embarquer par les mots de Jeanne, comme par un morceau de musique, une chanson douce. ;-) Avoir 90 ans, toute sa tête et une bonne santé, que demander de plus beau pour une fin de vie paisible ? Jeanne a cette chance de pouvoir vivre sereinement et indépendamment chez elle. Exceptés le minimum d'aide à domicile (ménage, jardin) et le contact régulier avec ses enfants, elle vit sa vie Jeanne ! Le quotidien qu'elle couche sur son journal est plutôt bien rempli, pas morose ni solitaire, souvent simple, dynamique et joyeux, à son image... Une touchante philosophie de vie, qui n'occulte pas pour autant la réalité de la vieillesse, la fatigue, la maladie, la solitude, la dépendance, la mort. Mais ce sont la sagesse, l'acuité et l'humour de Jeanne qui l'emportent dans ce roman, et l'on a bien envie de partager avec elle un petit verre de vin blanc, boire le thé, savoir jouer au bridge, mais surtout de goûter à sa cuisine !! C'est vrai, comme je l'ai lu avant moi, que l'on aimerait idéalement pouvoir vieillir comme Jeanne... :-) (NB : Merci encore à canel pour l'envoi ! Je te réserve le livre, comme prévu, latina :-D) + Lire la suite.