Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir Par James Ellroy (2006)

Posted on

Le

Comment Telecharger Un Ebook Gratuitement Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir In French PDF PDB CHM -Les livres sont un conteneur d'idées. Le livre, écrit en 1910 par Wallace D. Wattles, est maintenant dans le domaine public. Il est produit p manière attrayante, facile à lire sur ordinateur et lisible de manière raisonnable sur mon Kindle Paperwhite. Ne présumez pas que, parce qu'il est disponible gratuitement, cela signifie qu'il ne s'agit pas d'un contenu extrêmement précieux. Vos livres seront désormais synchronisés sur tous vos appareils, y compris votre ordinateur, et vous pourrez également télécharger des livres directement dans l'application. Vous pouvez lire des livres Nook dans votre navigateur avec Nook for Internet. Vous pouvez lire des livres Nook dans le navigateur Internet de votre Mac avec Nook for Web.

Description du Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir

Comment Telecharger Un Ebook Gratuitement Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir In French PDF PDB CHM - Le 15 janvier 1947, la police de Los Angeles trouve sur un terrain vague le cadavre nu d'une femme de 22 ans, Betty Short. Le corps est sectionné en deux au niveau de la taille, vidé de ses organes et de son sang, il présente de nombreuses lacérations et brûlures, notamment aux seins, et la bouche a été ouverte d'une oreille à l'autre. La police met toutes ses forces sur ce meurtre qui, à cause de la tendance de la victime à se vêtir de noir, devient ...

Détails sur le Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir

Titre de livre : 335 pages
Auteur : James Ellroy
Éditeur : Payot et Rivages
Traducteur : Freddy Michalski
Catégorie : Histoire Vraie
ISBN-10 : 2743615877
Moyenne des commentaires client : 4.03 étoiles sur 5 1793 commentaires client
Nom de fichier : le-quatuor-de-los-angeles,-tome-1-le-dahlia-noir.pdf (Vitesse du serveur 22.93 Mbps)
La taille du fichier : 16.29 MB

Commentaire Critique du Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir

CorinneCo a écrit une critique à 24 janvier 2014. CorinneCo donne la cote 1793 pour Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir. Où es-tu James ? - depuis quinze minutes je suis là, à vouloir commencer cette écriture sur le Dahlia noir, et il n'y a que cette phrase qui arrive. James Ellroy a longtemps couru après le fantôme de sa mère. Il veut la sauver, il veut toutes les sauver, toutes les femmes et je pense vraiment les hommes aussi, ce qui serait en adéquation avec sa croyance exacerbée. Ellroy écrit avec ses nerfs (qu'il a eu ma foi un peu détraqués parfois....) C'est un shaker vigoureusement agité. Des montagnes russes qui peuvent parfois donner la nausée. Femme assassinée, femme bafouée, femme vilipendée, femme trahie, femme pervertie, femme serpent, James Ellroy en grand amoureux et grand enfant mal grandi, les fait toutes revivre, les décrit toutes au fil de ses livres. Et les hommes dans tout ça ? Ils sont à son image, à l'image de son père, à l'image de son histoire, et de ses rencontres : désorientés, démunis, trahis, abjects, esseulés, inconscients, fraternels, pathétiquement fragiles, et furieusement aimants. Dans tous ses livres, j'ai trouvé certains de ses personnages odieux (mais c'est très bien ainsi) et l'homme public Ellroy peut être exaspérant. Toutes les vilénies de l'âme humaine pèsent leur poids avec lui. C'est plus un grand coup de pied au cul qu'un crachat à la figure avec James Ellroy. Qui a tué Elisabeth Short ? Steve Hodel, après avoir mené de nombreuses investigations est persuadé que c'est son père. Soit. Ellroy mêle fiction et réalité, la frontière est étanche. La famille Sprague engendre sa propre perversité et sa propre chute. Bleichert implose. Blanchard et Bleichert, frères d'armes, frères de sang, frères siamois. Kay Lake, la femme qui a été sauvée, qui se croit sauvée... Hollywood, les flics, la pègre, l'argent, la morale, le vice, la violence, l'amitié, l'amour, le fantôme noir du Dahlia imprime sa marque partout. Elisabeth Short est partout et nulle part. C'est un mythe, un fantasme, une icône. Baby alone in Babylone noyée sous les flots de lumière de poussières d'étoiles éphémères tu rêves d'éternité Extrait de Mémoire d'Arthur Rimbaud ...l'ébat des anges ; - Non... le courant d'or en marche, meut ses bras, noirs, et lourds, et frais surtout, d'herbe. Elle sombre, ayant le Ciel bleu pour ciel-de-lit, appelle pour rideaux l'ombre de la colline et de l'arche... + Lire la suite.
michemuche a écrit une critique à 24 mars 2014. michemuche donne la cote 1793 pour Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir. Janvier 1947 Los Angeles. Une fille découverte sur un terrain vague ,assassinée, mutilée.... On rentre dans ce roman comme sur un ring de boxe. La rencontre de Blanchard et Bleichert sur ce ring va sceller leurs amitiés à grand coup de poing. James Ellroy nous fait découvrir un Los Angeles gangréné par la pègre, la prostitution, ces flics véreux bref toute la faune représentative des bas-fonds de la cité des anges. L'enquête piétine ; Premier rebondissement la disparition de Lee Blanchard va propulser Bucky Bleichert dans une série de choix pas toujours heureux. A partir de ce moment on plonge dans le côté obscur de ce policier, son mariage raté, son obsession pour Betty Short alias le Dalhia noir. Son enquête va l'emmener à la limite de la folie. James Ellroy va nous embarquer dans une série de fausses pistes. Je n'en dirais pas plus. Seul bémol dans ce roman coup de poing c'est la violence parfois insoutenable, ces mots crus. Quand on connait la biographie de cet écrivain, la mort de sa mère assassinée alors qu'il avait dix ans, l'impuissance de la police à retrouver le meurtrier. Ce livre est une sorte de psychanalyse, d'exorcisme comme on peut le lire en quatrième de couverture, on ne peut que lui pardonner. Bonne lecture à tous. + Lire la suite.
nadiouchka a écrit une critique à 10 avril 2016. nadiouchka donne la cote 1793 pour Le Quatuor De Los Angeles, Tome 1 : Le Dahlia Noir. Les Hilliker Le cinéma accapare la culture à bien plus vaste échelle que les livres et de façon bien plus immédiate. Il progresse au pas de charge à coups d’annonces publicitaires anticipées en saturant les écrans. Le roman qui est ma carte de visite est devenu aujourd’hui un film d’exception destiné à une grande diffusion… Il est aussi possible que cette postface ait beaucoup plus de lecteurs que je n’en ai eus à ce jour pour tous mes autres livres. L’occasion m’est ainsi offerte d’une mise au point essentielle, sans compromis. Et c’est avec reconnaissance que je la mettrai à profit dans les lignes qui suivent. Le Dahlia Noir, le film comme le roman, ne saurait exister sans l’histoire personnelle qui me lie inextricablement à deux femmes sauvagement assassinées à onze années d’intervalle. P.493 + Lire la suite.