Visions Par Lisa Jackson (2012)

Posted on

Visions

Telecharger Livres Gratuit Pdf Visions In French PDF PDB -Vous pouvez taper et rechercher votre livre excellent et savoir s'il est disponible au format PDF. Il suffit de coller l'URL p harmonious travail Calemeo et vous pouvez l'enregistrer au format PDF. Beowulf PDF est une sorte d'histoire que chaque lecteur devrait lire au moins une fois.

Description du Visions

Telecharger Livres Gratuit Pdf Visions In French PDF PDB - Terrifiée par un cauchemar qui l'a plongée avec un réalisme saisissant au beau milieu d'une scène de meurtre, Olivia Benchet se réveille en sursaut, le cœur battant. Elle est seule, pourtant, dans cette maison du bayou, près de La Nouvelle-Orléans où elle est venue s'installer. Seule, mais avec une certitude atroce : les images du crime auquel elle vient d'assister étaient trop précises pour n'être que celles d'un cauchemar. Cette scène est bien réel...

Détails sur le Visions

Titre de livre : 474 pages
Auteur : Lisa Jackson
Éditeur : Harlequin
Catégorie : Fantastique
ISBN-10 : 2280248603
Moyenne des commentaires client : 3.91 étoiles sur 5 11 commentaires client
Nom de fichier : visions.pdf (Vitesse du serveur 23.92 Mbps)
La taille du fichier : 21.49 MB

Commentaire Critique du Visions

lovelybook a écrit une critique à 13 février 2016. lovelybook donne la cote 11 pour Visions. Un faux prêtre tue des femmes en les renommant par des noms de saintes et elles auront le même sort, les mêmes fins trajiques que ces saintes. Dans les livres que j'ai lu avec les mêmes inspecteurs, c'étaient plus centré sur l'inspecteur Montoya, mais dans celui-ci on découvre le passé et la forte personnalité qui cache en réalité une grande sensibilité de l'inspecteur Bentz. Encore une fois, j'ai adoré ce bon thriller de Lisa Jackson..
dido600 a écrit une critique à 23 novembre 2016. dido600 donne la cote 11 pour Visions. — Vous savez ce qu'on dit sur les gens qui ont l'esprit trop ouvert ? — Que leur cerveau risque de s'échapper par l'ouverture..
AnaisValente a écrit une critique à 20 août 2012. AnaisValente donne la cote 11 pour Visions. Le dimanche, on lit au lit. Pour ce second ouvrage, j'ai ressenti totalement l'inverse de ce que j'ai vécu pour Coeurs-brisés.com, dont je parlais dans un précédent billet : j'ai adoré la lecture dès la première page… mais j'ai détesté la fin. Pas de bol. Et de me demander s'il vaut mieux être déçue de la fin d'un livre plutôt que de son début… Dommage, car, hormis cette fin qui m'a complètement parue bâclée, ce thriller Arlequin est génial. Il raconte quelques semaines de la vie d'Olivia Benchet, qui habite depuis peu à La Nouvelle-Orléans. Pas de surprise en apprenant qu'elle est sujette à de multiples visions (d'où le titre du livre), toutes plus effrayantes les unes que les autres : des femmes assassinées dans des conditions effroyables. Un peu comme Allison Dubois l'a fait dans Medium, elle avertit la police, qui se moque allègrement d'elle et de ses divagations. Sauf peut-être Rick Bentz, flic solitaire et bourru, qui décide, contre toute attente, de lui faire confiance, de la protéger, et d'enquêter avec son aide. Car les visions d'Olivia se précisent : l'assassin la connaît, sait qu'elle le voit, et a décidé de se débarrasser d'elle… Vraiment un bon petit thriller, auquel il ne manque rien : angoisse allant crescendo, gentille demoiselle solitaire en proie à un pouvoir peu enviable, flic solitaire également mais ô combien séduisant (hé, c'est Arlequin hein), intrigue vraiment bien faite et façon de présenter les choses qui provoque une addiction aussi soudaine qu'inattendue et qui a fait que j'ai dévoré le livre en aussi peu de temps qu'il ne faut pour lire le résumé, ou presque. Sauf que la fin, la fin, la fin… que vous dire de la fin, sans vous la raconter ? Elle est nulle la fin. Pas nulle au niveau histoire, après tout un auteur écrit la fin qu'il veut, happy end ou pourrited end (comment skon dit pourri en anglais ?). Mais j'ai eu la sensation que Lisa Jackson s'était dit pffffff, ça commence à me saouler d'écrire ce livre, qu'on en finisse, deux petites pages, pas crédibles pour un sou, et basta. Vous vous souvenez des thrillers des années 80, genre Liaison dangereuse, où la fin était du pur n'importe quoi, avec des gens qui mourraient durant des plombes, après une chtite résurrection aussi inattendue qu'improbable, des gens qui mourraient avec le sourire, en disant un truc du genre je meurs, merci pour tout, soyez heureux, vous l'avez mérité, je vous aime, enjoy, rhaaaaaaaaaaaaa ? Ben la fin de Visions m'a fait penser à cela. Autant tout le livre est crédible, autant la fin, ah non, cette fin, m'enfin Lisa, keskisépassé ? Dommage… Lien : http://www.le-celibat-ne-pas.. + Lire la suite.