Il Est De Retour Par Timur Vermes (2014)

Posted on

Il Est De Retour

Site De Telechargement Vuze Il Est De Retour PDF -Ice-cream book Reader permet aux utilisateurs d'ajouter plusieurs livres à l'application pour créer une bibliothèque personnalisée. 30 Oct Icecream Ebook Reader orient un lecteur de livre électronique dédié pour votre bureau Windows. Two Mobi File Reader est une visionneuse de fichiers uncomplicated et gratuite pour les fichiers de livre électronique Mobi. Elle peut vous aider à ouvrir un fichier Mobi et à en afficher le contenu. Adobe Acrobat eBook Reader est une application qui facilitera la lecture des ebooks pour beaucoup d'entre nous dans le monde. Adobe Acrobat eBook Reader vous p.

Description du Il Est De Retour

Site De Telechargement Vuze Il Est De Retour PDF - Succès inouï en Allemagne, traduit dans trente-cinq langues, bientôt adapté au cinéma, 'Il est de retour' est un véritable phénomène. Entre Chaplin, Borat et Shalom Auslander, une satire aussi hilarante que grinçante qui nous rappelle que face à la montée des extrémismes et à la démagogie, la vigilance reste plus que jamais de mise. Soixante-six ans après sa disparition, Hitler se réveille dans un terrain vague de Berlin. Et il n'est pas con...

Détails sur le Il Est De Retour

Titre de livre : 353 pages
Auteur : Timur Vermes
Éditeur : Belfond
Catégorie : Fables
ISBN-10 : 271445609X
Moyenne des commentaires client : 3.01 étoiles sur 5 511 commentaires client
Nom de fichier : il-est-de-retour.pdf (Vitesse du serveur 23.1 Mbps)
La taille du fichier : 28.29 MB

Commentaire Critique du Il Est De Retour

Ptitgateau a écrit une critique à 21 juin 2014. Ptitgateau donne la cote 511 pour Il Est De Retour. Hitler se réveille 67 ans après la fin de la seconde guerre mondiale dans le Berlin actuel en 2011 et observe son environnement qui a bien changé ! Il va côtoyer des gens impressionnés par sa ressemblance avec le Führer, ce qui en fait un roman ne manquant pas de comique, au moins au début, la suite se faisant parfois grinçante. A travers lui, une vision de la société actuelle en Allemagne (vision ajustée à sa politique) , une prise de conscience des avancées technologiques de notre monde, le tout agrémenté de répliques comiques. Je comprends que ce livre ait provoqué une polémique en Allemagne : l'auteur prête à un grand criminel des qualités (organisation, analyse de situations, courage, persévérance, clairvoyance…) que le peuple allemand actuel n'a peut-être pas envie de mettre en avant si vraiment il a eu ces qualités, ce dont je doute , et ce qui me choque dans une bonne partie du roman, c'est l'accueil qui est réservé à Hitler : « ça alors, on dirait le vrai, c'est fantastique »… oui mais … peut-on rire de ce sujet en Allemagne aujourd'hui ? est - ce que rencontrer ne serait- ce que le sosie d'Hitler ne provoquerait pas chez une majorité d'Allemand, une réaction beaucoup plus tranchée ??? si j'étais Allemande, je ne serais pas sûre de vouloir plaisanter à ce sujet. Malgré cela j'ai trouvé le livre agréable à lire pour ses quiproquos, son humour parfois mordant, même si après la moitié du roman, le comique semble s'essouffler un peu. J'offrirais ce livre à qui aime l'humour noir et possède une certaine culture sur le Reich afin de mieux apprécier l'aspect comique. Toutefois, je réfléchirais bien avant d'offrir un tel livre qui entre certaines mains pourrait avoir un impact certain. Je remercie Babélio et les éditions Belfond pour ce partenariat. Lien : http://1001ptitgateau.blogsp.. + Lire la suite.
Aproposdelivres a écrit une critique à 03 juin 2014. Aproposdelivres donne la cote 511 pour Il Est De Retour. Je me souviens : je me suis réveillé, ce devait être en début d'après-midi. J'ai ouvert les yeux, j'ai vu le ciel au-dessus de moi. Il était bleu, légèrement voilé ; il faisait chaud et je me suis tout de suite rendu compte qu'il faisait trop chaud pour un mois d'avril. On pouvait presque parler de canicule. C'était relativement calme, pas d'avions ennemis au-dessus de moi, pas de grondements de canons, pas d'explosions à proximité ni de sirènes annonçant une attaque aérienne. J'ai également noté qu'il n'y avait pas de chancellerie, pas de bunker. J'ai tourné la tête, j'étais allongé sur un terrain vague entouré par des maisons dont les murs de brique étaient en partie barbouillés par quelques vauriens - cela m'a mis en rogne et j'ai voulu aussitôt convoquer Dönitz. En même temps, je me disais, dans une sorte de demi-sommeil, que si Dönitz était là aussi, allongé quelque part, il régnerait forcément ordre et discipline ; et j'ai vite compris toute l'étrangeté de la situation. Je n'ai jamais eu pour habitude de camper à la belle étoile. Je me suis mis à réfléchir : qu'avais-je fait la veille au soir ? Aucune raison de m'inquiéter d'un quelconque excès d'alcool, je ne bois pas. La dernière chose dont je me souviens c'est que j'étais assis avec Eva sur un canapé recouvert d'une couverture. Autre souvenir : une certaine atmosphère d'insouciance ; j'avais sans doute décidé, pour une fois, de laisser de côté les affaires de l'État. Nous n'avions pas de projets pour la soirée, il n'était bien sûr pas question d'aller au restaurant, au cinéma ou ailleurs, les possibilités de se divertir dans la capitale du Reich s'étaient déjà joliment réduites - et l'ordre que j'avais donné y était pour beaucoup. Je ne pouvais pas encore dire avec certitude si Staline allait entrer dans la ville au cours des prochains jours, mais, à ce stade de la guerre, ce n'était pas totalement impossible. En revanche, ce que je pouvais affirmer, c'est qu'il aurait autant de chances d'y trouver un cinéma qu'à Stalingrad. Je crois que nous avons encore un peu bavardé, Eva et moi, et je lui ai montré mon vieux pistolet. À part ça, aucun autre détail ne m'est revenu en mémoire. Il faut dire aussi que je souffrais d'un magistral mal de crâne. Non, inutile d'essayer de rameuter d'autres souvenirs de la veille. + Lire la suite.
LePoint a écrit une critique à 26 mai 2014. LePoint donne la cote 511 pour Il Est De Retour. Son roman "Il est de retour" ressuscite le Führer dans le Berlin actuel. Un best-seller accusé de vouloir banaliser le mal..