Notre Quelque Part Par Nii Ayikwei Parkes (2014)

Posted on

Notre

Free Telechargeemnt Notre Quelque Part PDF EPub B002JTW9JU -

Description du Notre Quelque Part

Free Telechargeemnt Notre Quelque Part PDF EPub B002JTW9JU - C’est Yao Poku, vieux chasseur à l’ironie décapante et grand amateur de vin de palme, qui nous parle. Un jour récent, une jeune femme rien moins que discrète, de passage au village, aperçoit un magnifique oiseau à tête bleue et le poursuit jusque dans la case d’un certain Kofi Atta. Ce qu’elle y découvre entraîne l’arrivée tonitruante de la police criminelle d’Accra, et bientôt celle de Kayo Odamtten, jeune médecin légiste tout juste rentré d’Angleterre. Renouant av...

Détails sur le Notre Quelque Part

Titre de livre : 329 pages
Auteur : Nii Ayikwei Parkes
Éditeur : Zulma
Catégorie : Fables
ISBN-10 : 2843046750
Moyenne des commentaires client : 3.89 étoiles sur 5 66 commentaires client
Nom de fichier : notre-quelque-part.pdf (Vitesse du serveur 21.87 Mbps)
La taille du fichier : 28.22 MB

Commentaire Critique du Notre Quelque Part

traversay a écrit une critique à 25 février 2014. traversay donne la cote 66 pour Notre Quelque Part. La queue de l'oiseau bleu, tel est le titre original du premier roman du ghanéen Nii Ayikwei Parkes, devenu en France : Notre quelque part. Que cette traduction surprenante n'indispose pas les lecteurs car, au contraire, celle-ci est tout au long du livre absolument remarquable, rendant justice à la virtuosité de l'auteur qui mélange parler académique et langue populaire d'Afrique. C'est l'un des intérêts de ce vrai faux roman policier qui passe avec aisance des cercles modernes d'Accra, la capitale, au Ghana profond, dans un petit village où les légendes se perpétuent et se révèlent parfois tellement proches de la réalité qu'elles peuvent permettre de résoudre une enquête sur un crime inexpliqué qui laisse perplexe le médecin légiste made in England, lequel va retrouver aussi bien les racines de son pays que la vérité. Avec humour et truculence, Parkes nous présente ce scientifique digne d'un épisode d'une série policière virtuelle qui pourrait s'appeler Les Experts Accra. le vin de palme coule à flots dans ce récit picaresque mais il ne faut pas s'y tromper : la critique sociale est omniprésente. Pour évoquer la corruption généralisée aussi bien que le sort des femmes, autant désirées que maltraitées. Notre quelque part est un roman mené de main de maître, narquois, joyeux et dramatique, ancré dans un paysage africain en mutation, loin de tous les clichés qui collent à la peau du continent. Une lecture divertissante, certes, mais qui donne matière à réflexion. N'est-ce pas, euh, quelque part, la définition d'un bon livre ? + Lire la suite.
Ellane92 a écrit une critique à 26 juillet 2017. Ellane92 donne la cote 66 pour Notre Quelque Part. Il y a des lectures qui sont comme des occasions manquées. Les critiques sur Notre quelque part du ghanéen britannique Nii Ayikwei Parkes sont élogieuses, évoquant la langue, l'écriture savoureuse du livre, et la rencontre entre traditionalisme et modernité, sans oublier l'enquête policière, prétexte pour découvrir une certaine société africaine, l'ensemble mâtiné d'un zeste de surnaturel superstitieux Sur le papier, donc, tout pour me plaire. Mais je suis vraiment passée à côté de ce livre. J'ai mis un temps fou à terminer le premier chapitre, avec des difficultés insurmontables, enfin, insurmontées, pour comprendre le propos de Yao Poku le vieux chasseur qui explique comment tout a commencé. Certains mots sont répétés (Le policeman a parlé encore et il a dit, Bon, faut écoute. J'ai pas temps beaucoup beaucoup ici.), d'autres pas traduits (Son bras s'est levé vers l'arbre tweneboa ; La main du gros policeman est descendue pour attraper le bâton noir dans son abomu), pour le reste, je trouve ça compliqué et pas très charmant : Jé si là dans mon lamaison de Accra, et on ma pélé téléfône pour dit fille là a véni voir chose ici, et ça sent gâté. Vous connais chose dans histoire là ? Bref, je n'ai pas été charmée par cette façon d'écrire qui revient régulièrement tout au long du livre. Quant à l'histoire, je crois bien que je n'ai pas tout compris. Il y a quelque chose qui pue dans la case de Koffi Atta dans le village d'Accra, et comme l'amie d'un ministre passe par là, il faut absolument découvrir ce qu'il en est. le chef aux dents longues de policiers pas hyper compétents décide de faire appel à un chef de laboratoire médecin légiste pour résoudre cette affaire et se faire valoir. Il n'hésite pas à enlever et à emprisonner le médecin légiste pour le convaincre de mener l'enquête, et voilà Kayo Odamtten se rendant au village avec son sac contenant ses instruments d'analyse et beaucoup de pression pour découvrir quelque chose rapidement. En plus de l'objet suspect qui sent mauvais, il fera connaissance avec les personnalités fortes du village : le chasseur, le sorcier, etc qui lui raconteront un conte. Et là, conte et réalité se mélangent pour faire émerger une vérité quant à cette affaire. Non, vraiment, j'ai beau y revenir, j'ai peiné à lire ce livre, je n'ai pas apprécié la prose, et je n'ai pas compris l'histoire. S'il y avait un Notre quelque part, et bien moi, je suis restée ailleurs ! + Lire la suite.
kathel a écrit une critique à 30 octobre 2014. kathel donne la cote 66 pour Notre Quelque Part. Dans un petit village au coeur de la forêt, au Ghana, le vieux Yao Poku observe une agitation inhabituelle. Une voiture passe, une jeune femme aux cuisses maigres comme celles d'une antilope pénètre dans la case de son voisin et en ressort en criant. Plus tard, des policiers viennent l'interroger au sujet de restes humains dans la case. A Accra, Kayo, un jeune diplômé qui travaille dans un laboratoire est sollicité pour enquêter dans ce village. Son patron refuse qu'il prenne un congé, mais la police ne manque pas de ressources pour obtenir la participation plus ou moins volontaire de Kayo à leurs recherches. Voici, en bref et sans trop en dévoiler, le sujet du roman, qui brasse deux langues, celle de la ville et celle du village (bravo pour le traducteur pour les passages dans une langue émaillée d'expressions originales consacrés à Yao Poku !) qui mélange deux cultures et surtout qui fait sourire de ce décalage délicieux entre technologies modernes et de croyances séculaires. J'ai eu un coup de coeur pour les descriptions d'Accra et son bord de mer, du village et des villageois, de la forêt équatoriale, j'ai eu beaucoup de sympathie pour les personnages, je me suis agacée de la pesanteur administrative et du fonctionnement anarchique de la police, j'ai surtout passé un très bon moment de lecture, à suivre une enquête tranquille mais qui trouvera une résolution surprenante, à me baigner dans l'écriture fluide et agréable. Cela faisait longtemps que je le guettais à la bibliothèque et je n'ai pas été déçue ! Lien : http://lettresexpres.wordpre.. + Lire la suite.