Le Rosier De Madame Husson Par Guy De Maupassant (1990)

Posted on

Le Rosier De Madame Husson

Zone Telechargement Ebooks Le Rosier De Madame Husson PDF CHM EPub -Vous pouvez écouter les livres même lorsque vous. Certains des livres ici ont des droits d'auteur expirés. Vous pouvez rechercher et télécharger Le Rosier De Madame Husson des livres gratuits dans de nombreuses classes methods, de programmation, p fiction et de nombreux autres livres.

Description du Le Rosier De Madame Husson

Zone Telechargement Ebooks Le Rosier De Madame Husson PDF CHM EPub - Les choses ne sont pas ce qu'elles semblent. Un rosier peut en cacher un autre. La première qualité de ce livre est de mystifier le lecteur: il y a du piquant dans le titre, mais il ne vient pas de l'arbuste qu'on croit. Dans cette savoureuse histoire de chasteté récompensée, le rosier est un garçon et la fleur est d'oranger. Un beau charivari auquel Mme Husson et les habitants de Gisors assistent éberlués. Le projet de la respectable dame est des plus louables: hon...

Détails sur le Le Rosier De Madame Husson

Titre de livre : 313 pages
Auteur : Guy de Maupassant
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Fables
ISBN-10 : 2070382435
Moyenne des commentaires client : 3.77 étoiles sur 5 115 commentaires client
Nom de fichier : le-rosier-de-madame-husson.pdf (Vitesse du serveur 28.01 Mbps)
La taille du fichier : 36.09 MB

Commentaire Critique du Le Rosier De Madame Husson

araucaria a écrit une critique à 05 mars 2017. araucaria donne la cote 115 pour Le Rosier De Madame Husson. Maupassant... Avec cet auteur, je ne peux pas vraiment me montrer objective... car il est mon écrivain français favori du 19 ème siècle. Que ce soit pour ses nouvelles, très nombreuses, où ses quelques romans, il se montre toujours très psychologue et rédige ses textes avec une plume acérée. "Le rosier de Madame Husson" ne fait pas exception, l'histoire se révèle féroce, Maupassant est moqueur... Un texte rempli d'esprit, merveilleusement écrit. Drôle et caustique à la fois..
Gribouille_91 a écrit une critique à 22 janvier 2018. Gribouille_91 donne la cote 115 pour Le Rosier De Madame Husson. Un homme se trouve bloqué à Gisors à cause de son train. Sur place, il cherche une personne qu'il pourrait connaître dans le coin. Il retrouve une vieille connaissance, le docteur Albert Marambot. Après quelques échanges, ce dernier lui fait l'éloge, peut-être parfois exagéré, de la région. Il va lui raconter l'une des 23 histoires qui hantent le patelin; celle du Rosier de Mme Husson. Mme Husson est une « veille dame, très vertueuse et protectrice de la vertu »: elle exécrait les « grossesses avant mariage. » Elle eut alors l'idée de célébrer les Rosières dotées d'une bourse de vingt-cinq Louis d'or et d'un livret de caisse d'épargne. Ayant des difficultés à trouver des jeunes filles chastes et vertueuses, et sur les conseils de sa servante, Mme Husson se tourne vers une personne (probablement la seule) qui porte, sans même le savoir, toutes les caractéristiques de l'élu recherché. Mais, il s'agit d'un homme. Il s'appelle Isidore; un vrai « thermomètre de la pudeur » et d'une chasteté emblématique. Il est donc choisi, la cérémonie a lieu et les festivités en son honneur lui permettent d'emplir allègrement sa pense comme jamais. Mais, les vertus, à être trop célébrées, peuvent mener vers des chemins qui le sont beaucoup moins. Tenté par le diable ou poussé par autre chose, il lutte contre le mal (inhérente à toute personne femme ou homme), mais finit par plonger sa vertu dans l'alcool et se perdre à jamais. Les vertus ont quelque chose de magique et de tragique: elles restent préservées en nous tant qu'elles ne sont pas dévoilées au grand public. + Lire la suite.
Nastasia-B a écrit une critique à 21 juin 2012. Nastasia-B donne la cote 115 pour Le Rosier De Madame Husson. Il me dit : "Il me faut mille francs pour jeudi. (...) J' te vends ma femme." (...) Je lui demande : "Combien ça que tu me la vends ?" Il réfléchit ou bien il fait semblant. Quand on est bu, on n'est pas clair, et il me répond : "Je te la vends au mètre cube." Moi, ça m'étonne pas, vu que j'étais autant bu que lui, et que le mètre cube ça me connaît dans mon métier. Ça fait mille litres, ça m'allait. Seulement le prix restait à débattre. Tout dépend de la qualité. Je lui dis : "Combien ça, le mètre cube ?" Il me répond : "Deux mille francs." Je fais un saut de lapin, et puis je réfléchis qu'une femme ça doit pas mesurer plus de trois cent litres. J' dis tout de même : "C'est trop cher." Il répond : "J' peux pas à moins. J'y perdrais." Vous comprenez, on n'est pas marchand de cochons pour rien. On connaît son métier. Mais s'il est ficelle, le vendeur de lard, moi je suis fil, vu que j'en vends Ah ! ah ! ah ! Donc je lui dis : "Si elle était neuve, j' dis pas : mais a t'a servi, pas vrai, donc c'est du r'tour. J' t'en donne quinze cents francs l' mètre cube, pas un sou de plus. Ça va-t-il ?" Il répond : "Ça va. Tope là !" + Lire la suite.