Éloge De La Fuite Par Henri Laborit (1985)

Posted on

Éloge De La Fuite

Ebook Forum Telecharger Éloge De La Fuite In French PDF FB2 -Le 28 janvier, le jour où le livre a été publié, j'étais le luminaire vedette sur inspiremetoday.net. Plus vous consultez de commentaires sur webpage Amazon, as well as livre sera observable par les utilisateurs de la catégorie des meilleures ventes, et une fois qu'il sera entré dans, vos ventes de livres augmenter. Trouver vos livres préférés parmi les milliers de titres indexés sur le siten'est pas nonstop plus that is grave.

Description du Éloge De La Fuite

Ebook Forum Telecharger Éloge De La Fuite In French PDF FB2 - ' Se révolter, c'est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l'intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la soumission du révolté... Il ne reste plus que la fuite. ' Henri Laborit pose, à la lumière des découvertes biologiques, la question de notre libre arbitre, de notre personnalité même. La politique, la société, tout prend dès lors une autre dimension.

Détails sur le Éloge De La Fuite

Titre de livre : 443 pages
Auteur : Henri Laborit
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Essai
ISBN-10 : 2070322831
Moyenne des commentaires client : 4.12 étoiles sur 5 218 commentaires client
Nom de fichier : éloge-de-la-fuite.pdf (Vitesse du serveur 20.93 Mbps)
La taille du fichier : 14.64 MB

Commentaire Critique du Éloge De La Fuite

Walktapus a écrit une critique à 09 mai 2014. Walktapus donne la cote 218 pour Éloge De La Fuite. Curieux essai, tellement pessimiste qu'il se termine en apocalypse, et pourtant tout au long porteur d'un espoir à la mesure de son sentiment d'impuissance. Et puis totalement matérialiste (jusque là) mais développant un portrait du Christ aussi sincèrement appréciatif que l'auteur rejette violemment les religions. Henri Laborit n'était pas un conformiste, oh non, comme on le voit dans la manière qu'il a de malmener les thèmes qu'on lui a imposés dans cet essai (l'amour, la liberté, aïe aïe aïe…) Les neurosciences sont la base de sa réflexion, l'endocrinologie, le comportement animal, les rats (et même si vous n'êtes pas d'accord avec cette vision des choses, les markéteux qui nous manipulent prennent ça très au sérieux, eux). C'est une démarche exigeante et dérangeante qui oblige à tout revoir, tout réévaluer. Et il le fait ! Rien que pour ça, il mérite d'être lu. Qui d'autre a accompli cette démarche ? (c'est une vraie question, au passage : si vous avez des références à me conseiller…) Malgré tout la réflexion me semble très personnelle, et trop systématique peut-être, presque néo marxiste, malgré la manière de renvoyer dos à dos toutes les idéologies, et très marquée par la société de son temps (1976). Et je suis sûr qu'on pourrait aussi très bien la récupérer pour établir de nouvelles structures de domination, tiens :) Un vrai libre penseur, un qui aide à rendre libre. + Lire la suite.
petitours a écrit une critique à 14 décembre 2007. petitours donne la cote 218 pour Éloge De La Fuite. Laborit y pousse à l'extrême le déterminisme biologique, mais derrière le scientifique annoncé se cache un moraliste désabusé. Faussement dogmatique et d'un pessimisme à faire passer Cioran pour un naïf de cour d'école, l'auteur détruit un à un les mots qui portent des majuscules imméritées : Bonheur, Amour, Raison...à la trappe. A lire la corde au cou peut-être..
Luniver a écrit une critique à 25 juillet 2013. Luniver donne la cote 218 pour Éloge De La Fuite. Après avoir travaillé toute sa vie comme médecin, spécialisé dans les neurosciences, Henri Laborit nous livre son constat : l'homme est en grande partie conditionné par son système nerveux, et les petites parties de l'individu qui y échappent sont conditionnées par la société, le milieu social et l'éducation. La part de liberté est pratiquement nulle. L'amour, la liberté, et toutes les autres grandes idées, ne sont que des couches intellectuelles sur des instincts « animaux » qui s'exprimeraient de toute façon. Devant les normes sociales en cours, deux possibilités : les bouleverser en groupe, et donc supprimer des règles pour en imposer d'autres ; ou la fuite, s'en écarter et vivre éloigné des autres. Un livre intéressant sur le déterminisme et le libre-arbitre, mais assez répétitif, et rapidement déprimant. L'auteur parle de temps en temps de la foi et de Christ, mais je dois l'avouer, je n'ai pas très bien compris leur place dans la pensée de l'auteur..