World's End Harem, Tome 4 Par .Link (2019)

Posted on

World's End Harem, Tome 4

Telecharger Torrente En Francais World's End Harem, Tome 4 En Français PDF - Les gens vont acheter votre livre, parce qu'ils veulent apprendre à faire quelque chose. Tous les e-livres sont au format World's End Harem, Tome 4 PDF. Vous pouvez rencontrer votre livre numérique préféré au format World's End Harem, Tome 4 PDF. Convertisseur d'eBook qui vous permet de convertir et de lire des eBooks illimités. Chaque ebook téléchargeable a une courte revue avec une description. Écrire un livre électronique Pour partager vos connaissances, il est important d'écrire clairement et simplement. Une fois le téléchargement du fichier terminé, vous aurez une version World's End Harem, Tome 4 PDF du transférer sur votre lecteur de livre électronique. S'il s'agit d'un téléchargement pour lequel vous devez payer, entrez vos informations de paiement à l'invite. Les téléchargements au format RTF, TXT, EPUB, World's End Harem, Tome 4 PDF et MOBI to p livres gratuits. Les téléchargements p livres gratuits sont limités à 5 ebooks mois pour les membres des comptes gratuits.

Description du World's End Harem, Tome 4

Telecharger Torrente En Francais World's End Harem, Tome 4 En Français PDF - Version numérique inédite avec 68 pages couleurs en exclusivités !!! Arrivé dans la ville de Keimon, Reito rencontre l'épouse du premier contaminé par le virus MK sur le sol japonais. Mais la vieille dame refuse de répondre aux questions qui lui sont posées... Peu après, il fait la connaissance d'une étudiante étrangère et tente de lui résister lors d'une compétition torride dans le sauna... De son côté, Karen est en passe de réussir son pari avec Shôta qui semble p...

Détails sur le World's End Harem, Tome 4

Titre de livre : 232 pages
Auteur : .Link
Éditeur : Delcourt
Catégorie : Dystopie
ISBN-10 : 2413019820
Moyenne des commentaires client : 4 étoiles sur 5 2 commentaires client
Nom de fichier : world-s-end-harem,-tome-4.pdf (Vitesse du serveur 26.33 Mbps)
La taille du fichier : 35.55 MB

Commentaire Critique du World's End Harem, Tome 4

garrytopper9 a écrit une critique à 30 janvier 2019. garrytopper9 donne la cote 2 pour World's End Harem, Tome 4. L'intrigue évolue beaucoup au cours des derniers tomes, car même si le premier posait des bases solides, il fallait quand même qu'il se passe quelque chose dans la suite. Et des choses, il s'en passe croyez moi ! Nous suivons toujours Reito, bien décidé à ne pas céder aux tentations des femmes qui l'entourent. Il veut plus que jamais trouver un vaccin et ses recherches vont le mener assez loin, jusqu'au premier homme infecté au Japon. On sait maintenant que le virus s'est déclaré simultanément partout dans le monde, donc il devient de plus en plus difficile pour Reito de croire que tout ceci n'est qu'un hasard. L'idée que le virus ai en fait été développé en laboratoire st quasi certaine. Par qui, pourquoi ? Vastes sont les questions et pour l'instant nous n'avons pas encore les réponses mais il est clair que l'union Internationale des femmes cache des choses. Et alors qu'on voudrait en apprendre plus, voilà qu'un nouveau protagoniste entre en scène avec un nouvel homme : Shôta. Ce dernier va avoir droit à quasiment un tome complet (le tome 3) qui nous présentera le personnages via de longs Flash-Backs. On découvrira comme il était traité à l'école, et à quel point sa vie était minable. Il est donc le troisième homme a être décryogeniser et il a lui aussi sa manière de voir les choses. Et c'est là qu'on se rend compte encore plus du machiavélisme de l'Union Internationale des femmes car au lieu de le laisser sortir comme les deux autres, elles vont recréer l'environnement dans lequel il était avant de se faire cryogeniser afin qu'il se sente chez lui. Il ne sait pas que deux autres hommes existent, même si on lui a expliqué la situation. On lui donne des infos au compte goutte, et surtout on l'empêche de sortir du bâtiment du lycée. le pauvre Shôta se retrouve vraiment exploité, c'est même le plus exploité des trois et il ne s'en rend même pas compte. S'il y a une chose que j'aime bien dans ce titre, c'est de voir à quel point la société à dérivée. D'un coté, les trois hommes sortis de leur cryogénisation, ne sont vu que comme des reproducteurs qui ne servent qu'à assurer l'avenir. de l'autre coté, on voit bien qu'il y a des castes différentes chez les femmes, et que celles qui ne sont pas choisies, vivent dans des quartiers défavorisés, ne mangeant même pas à leur faim. Donc oui, elles sont prêtes à tout pour que l'un des hommes les choisisses et leur fasse un enfant, car à partir du moment ou elles tombent enceintes elles ont droit à tout le confort qu'elles veulent. Finalement, homme ou femme rien ne va d'un coté comme de l'autre, et l'on en vient à se demander ce que souhaite vraiment l'Union Internationale des Femmes. Alors, bien évidemment, il y a des scènes osées, mais rien de trop hot. Rien n'est vraiment montré hormis les poitrines des femmes. J'ai lu des yaoi bien plus chaud comme 10 Count ou In Thèse Words par exemple. de plus, l'avantage de cette édition semi-couleur exclusive au format numérique (et disponible sur Izneo) c'est que dès qu'une page est en couleur, on sait que cela va être une scène un peu osée. C'est pratique, et surtout c'est marrant de voir que ces scènes ne servent vraiment à rien et surtout qu'il n'y en a qu'une tout les deux ou trois chapitres, et que bien souvent elle ne dépasse pas les 5 pages. Ici, on sent que c'est assumé, contrairement à des titres comme Infection, dont le propos n'est pas le sexe, et qui pourtant, présente une héroïne qui se balade en culotte tout du long du manga xD Bref, World's End Harem est une très bonne trouvaille qui mériterait une meilleure exposition. Mais le coté ecchi du titre semble rebuter malheureusement trop de monde alors que les scénario et les personnages sont vraiment très bien développés. Lien : https://chezxander.wordpress.. + Lire la suite.
Bouvy a écrit une critique à 04 janvier 2019. Bouvy donne la cote 2 pour World's End Harem, Tome 4. Reito et l'équipe de filles qui l'entoure sont partis rencontrer Madame Taniguchi, veuve du premier homme japonais victime du virus MK. La vieille dame ne veut pas collaborer et raconter ce qui s'est passé avant la mort de son mari, ce qui pourrait aider les chercheurs à comprendre comment cet homme aurait contracté le virus. La vieille dame émet des conditions qui mettent Reito au défi. Elle ne fait que tenter d'aider les jeunes femmes à ce que notre héros couche avec ces dernières. Mais le soir, quand la dame est seule, elle entre en contact avec Elisa, l'amie d'enfance de Reito dont ce dernier est épris. le groupe loge dans un centre thermal et les filles continuent d'entreprendre avec tous leurs charmes de séduire Reito. Enfin, quand la vieille dame décide de partager ses informations avec Reito, elle tombe mystérieusement dans le comas. Serait-ce l'UW qui en serait responsable, de peur qu'on ne découvre la vérité sur la création du virus ? Quant à N° 1, il commence un peu à se lasser de sa situation paradisiaque et réclame de nouvelles stimulations. Pour cela, l'UW le sort et au travers des vitres d'une voiture, il choisit de nouvelles femmes, des inconnues que le véhicule croise dans la rue. C'est alors qu'il flashe sur une jeune fille avec des couettes. Il ignore que ce n'est autre que Mahiru, la petite soeur de Reito. N° 3 sent qu'il est de plus en plus la convoitise de toutes les filles de son lycée, sa professeure comprise. Il a de plus en plus de mal à gérer la situation et involontairement, devient la source de jalousies entre les filles. Cette situation commence à l'angoisser… Ce quatrième tome nous reconduit dans l'enquête et la recherche sur le virus MK. L'enquête piétine. D'un autre côté, on peut se demander comment Reito, jeune étudiant en médecine qui n'a pas eu le temps de terminer ses études pourrait découvrir un vaccin là où d'autres chercheurs confirmer ont échoués. le graphisme reste fidèle au premiers tomes. Cette version numérique est particulièrement soignée, avec ses pages couleur en bonus par rapport à la version papier. le lecteur pourrait se sentir gavé par le trop plein de jolies filles, que ce soient celles qui harcèlent notre héros, celles qui sont soumises aux caprices de N° 1 ou bien encore celles qui veulent absolument coucher avec N° 3. Ce dernier deviendrait presque une victime du harcèlement de ses camarades. On se demande à ce stade de l'histoire s'il va être assez solide pour tenir le coup. Les caprices de N° 1 risquent aussi de devenir ingérables. Par contre, combien de temps va encore résister à la tentation de coucher avec les jolies femmes qui l'entourent notre héros, Reito. Vu comme ça, le scénario semble bien léger. C'est un peu le cas mais il plane tout de même du suspens. La vieille dame serait tombée dans le comas par empoisonnement. Y a-t-il dans l'entourage de Reito un membre de l'UW chargé de saboter l'enquête sur le virus. C'est déjà étrange que sa nouvelle responsable, Léa Katagiri, n'aime pas les hommes alors que les femmes de son entourage, si elles sont choisies pour leurs compétences, le sont aussi pour leurs atouts de séduction. Et puis il y a cette femme ministre, au comportement étrange, qui en veut à notre héros de ne pas encore forniquer. A voir dans un prochain numéro… Personnage : Reito Mizuhara : Personnage principal. Étudiant en médecine, il souffre d'une maladie mortelle, la sclérose des cellules. Un traitement est sur le point d'être créé mais l'espérance de vie de Reito n'est pas suffisante pour l'attendre. Pour éviter la mort, Reito doit être plonger dans un sommeil cryogénique de quatre à cinq ans pour survivre le temps que le médicament soit au point. Elisa Tachibana : Jeune étudiante en médecine. Reito lui a déclaré son amour avant d'être plonger dans un sommeil pour cinq ans. Elle est portée disparue depuis trois ans mais est sans doute partie faire des recherches sur l'origine du virus. Mahiru Mizuhara : c'est la petite soeur de Reito. Avant le sommeil de celui-ci, elle est encore une petite fille. Elle a un regard sévère sur les femmes qui s'approche de son frère et elles sont nombreuses. Ryû Mizuhara : c'est le grand frère de Reito. Mira Suô : jeune femme qui est la responsable attitrée de Reito. Elle ressemble beaucoup à Elisa. Elle est très secrète et ne laisse que peu filtrer des informations à son sujet. Virus MK : virus qui est responsable de la pandémie qui tua presque tous les mâles humains pendant le sommeil de Reito. MK pour Male Killer Virus. UW : United Women est une organisation internationale créée pour gouverner le monde face à la pandémie qui risque de faire disparaître l'humanité. Kyôji Hino : il était cryogéné comme Reito et pour la même maladie. Il est donc le premier mâle à survivre au virus. Les femmes l'appelle Numéro 1 et attribue le numéro 2 à Reito. Lui ne se pose pas de question d'éthique et profite de la profusion de femmes pour son plaisir et tenter de sauver le monde en se reproduisant. Akane Ryûzôji : c'est l'infirmière attitrée de Reito. C'est une femme aux formes opulentes. Elle a un penchant pour l'alcool et tente souvent de séduire notre héros. Sui : elle est encore une petite fille à moins que ce soit une lilliputienne. Elle ne connaît pas son nom de famille et est bizarrement la garde du corps de Reito. Très douce en temps normal, elle change littéralement quand Reito est en danger. Neneko Isurugi : c'est la jeune femme responsable de N° 1. Elle lui passe tous ses caprices. Shôta Doi : il va devenir le n° 3. Cinq ans plus tôt, au moment de la détection de sa maladie, la sclérose des cellules, il était le souffre-douleur de son école. Ses camarades le harcelaient sans cesses, tant les filles que les garçons le brimaient. Il le surnommaient « Sex-Doi », jeu de mot composé avec son patronyme. Karen Kamiya : jeune femme responsable de n° 3. Les femmes autour de N° 3 : Yuzuki Hanyû : Professeur principal qui était déjà une enseignante de Shôta avant sa cryogénie. Sa mission, séduire le jeune lycéen pour qu'il pratique le « mating ». Promotions : 94H- 56-85 Shunka Hiiragi : élève au lycée reconstitué. Doit aussi séduire N° 3. Elle est passionnée par les dessins animés et complexe, malgré ses belles proportions, sur la taille de sa poitrine. Proportions : 78B-54-76 Akira Tôdô : La championne de volley-ball. Proportions : 92G-58-90 Natsu Ichijô : fille issue de l'ancienne noblesse, jolie blonde mais elle ne sais pas s'habiller seule. Proportions : 87E-60-86 Chifuyu Kuroda Lain : métisse. C'est la plus jeune du lycée car elle est un haut potentiel et a été avancée de plusieurs années. Elle a des notes exceptionnelles mais est nulle en sport. Son corps n'est pas encore trop développé. Pas de proportion communiquée. Les nouvelles responsables de Reito : Maria Kuroda : nouvelle co-responsable de Reito, scientifique spécialisée dans les virus. Elle oublie souvent de se vêtir. Léa Katagiri : nouvelle co-responsable de notre héros. Clairement, l'une des rares femmes de l'histoire à ne pas aimer les hommes. Elle se montre très froide et sévère envers Reito. Ancienne employée de l'UW, avec pour spécialité de s'occuper des centres de réfugiés. C'est une ancienne connaissance de Mira, l'ancienne responsable de notre n° 2. Madame Taniguchi : vieille dame dont le mari est la première victime japonaise du virus MK. Elle pourrait donner des renseignement sur le virus a Reito et l'équipe de chercheur mais elle en veut à l'UW d'avoir disséqué son époux. Elle entretient mystérieusement des contacts avec Elisa Tachibana, chercheuse et amie d'enfance de Reito pour le moment disparue. + Lire la suite.
Bouvy a écrit une critique à 04 janvier 2019. Bouvy donne la cote 2 pour World's End Harem, Tome 4. Dans un monde au bord de l’effondrement… ses sentiments pour une femme ne devraient pas être une excuse pour refuser de s’accoupler..