Race Et Histoire Par Claude Lévi-Strauss (1987)

Posted on

Race

Telecharger U Torrente Gratuit Francais Race Et Histoire In French PDF FB2 -Si vous voulez vous divertir une courte lecture, nous vous le recommandons vivement. Pour lire le pdf p CS groundwork dans les téléphones intelligents, vous devez installer le lecteur PDF. Il-y a tellement p lecteurs pdf disponibles dans Google engage in retailer et Apple iTunes. Mon site Web me procure un autre avantage. Un nouveau site Web américain appelé Connextions utilize la licence Creative Common pour permettre aux étudiants et aux professeurs d'ajouter et de modifier du matériel tant que l'auteur first est crédité. Le site Web vous à plus d'un million de livres gratuits. Le site Web se vante d'avoir jusqu'à présent enregistré près p 95 000 arbres sauvés. Projet Gutenberg Le site Web du projet contient une immense bibliothèque contenant plus 54 000 gratuits HTML, au structure ePu, Kindle et autres formats p texte simples.

Description du Race Et Histoire

Telecharger U Torrente Gratuit Francais Race Et Histoire In French PDF FB2 - Dans ce petit opuscule, rédigé en 1952, Claude Lévi-Strauss, qui n'est pas encore un anthropologue renommé, nous livre sa conception du fait culturel. Sans polémiquer, le texte renverse bon nombre d'idées reçues : l'illusion ethnocentrique selon laquelle l'humanité s'arrête aux portes de sa propre culture est partagée par tous les peuples ; l'idée de sociétés primitives suppose la croyance na...

Détails sur le Race Et Histoire

Titre de livre : 211 pages
Auteur : Claude Lévi-Strauss
Éditeur : Gallimard
Catégorie : Document
ISBN-10 : 2070324133
Moyenne des commentaires client : 4.12 étoiles sur 5 227 commentaires client
Nom de fichier : race-et-histoire.pdf (Vitesse du serveur 26.99 Mbps)
La taille du fichier : 25.95 MB

Commentaire Critique du Race Et Histoire

Sarahcarabin a écrit une critique à 28 avril 2012. Sarahcarabin donne la cote 227 pour Race Et Histoire. Si nous avons accordé à l'Amérique le privilège de l'histoire cumulative, n'est-ce pas, en effet, seulement parce que nous lui reconnaissons la paternité d'un certain nombre de contributions que nous lui avons empruntées ou qui ressemblent aux nôtres ? Mais quelle serait notre position, en présence d'une civilisation qui se serait attachée à développer des valeurs propres, dont aucune ne serait susceptible d'intéresser la civilisation de l'observateur ? Celui-ci ne serait-il pas porté à qualifier cette civilisation de stationnaire ? En d'autres termes la distinction entre les deux formes d'histoire dépend-elle de la nature intrinsèque des cultures auxquelles on l'applique, ou ne résulte-t-elle pas de la perspective ethnocentrique dans laquelle nous nous plaçons toujours pour évaluer une culture différente ? Nous considérerions ainsi comme cumulative toute culture qui se développerait dans un sens analogue au nôtre, c'est-à-dire dont le développement serait doté pour nous de signification. Tandis que les autres cultures nous apparaîtraient comme stationnaires, non pas nécessairement parce qu'elles le sont, mais parce que leur ligne de développement ne signifie rien pour nous, n'est pas mesurable dans les termes du système de références que nous utilisons. (p.32-33) + Lire la suite.
colimasson a écrit une critique à 11 juillet 2011. colimasson donne la cote 227 pour Race Et Histoire. On lit dans des traités d’ethnologie –et non des moindres- que l’homme doit la connaissance du feu au hasard de la foudre ou d’un incendie de brousse ; que la trouvaille d’un gibier accidentellement rôti dans ces conditions lui a révélé la cuisson des aliments ; que l’invention de la poterie résulte de l’oubli d’une boulette d’argile au voisinage d’un foyer. On dirait que l’homme a d’abord vécu dans une sorte d’âge d’or technologique, où les inventions se cueillaient avec la même facilité que les fruits et les fleurs. A l’homme moderne seraient réservées les fatigues du labeur et les illuminations du génie. (Postface de Jean Pouillon) + Lire la suite.
Luniver a écrit une critique à 11 août 2013. Luniver donne la cote 227 pour Race Et Histoire. Petit ouvrage d'une centaine de pages dans lesquelles Lévi-Strauss démonte les idées empreintes d'un racisme plus ou moins avoué : les différences ont plutôt lieu entre cultures qu'entre « races », terme qui n'a jamais réussi à être défini correctement malgré les différentes tentatives. La comparaison de ces différentes cultures est également compliquée, puisqu'elle implique de trouver un critère absolu qui permette une hiérarchisation. Or, la tentation est grande de prendre comme critère le facteur le plus développé dans sa propre culture... Cette hiérarchisation est d'autant plus compliquée que les cultures ne constituent pas des blocs hermétiques, mais collaborent les uns avec les autres, par le commerce, par l'échange de savoir, de technologies, … Ce livre arrive un peu tard dans mes lectures, puisque j'ai déjà lu quelques essais qui tentent d'expliquer d'où proviennent ces différences d'orientation et ces inégalités entre cultures. Bonne introduction tout de même, mais peut-être un peu dense pour celui qui aborde cette question pour la première fois. + Lire la suite.