Ma Soeur, Serial Killeuse Par Oyinkan Braithwaite (2019)

Posted on

Ma Soeur, Serial Killeuse

Site Telechargement Livre Ma Soeur, Serial Killeuse PDF EPub -Vous obtenez une photo de couverture, un lien de téléchargement facile à trouver et des informations descriptives. Vous pouvez également prévisualiser les fichiers Ma Soeur, Serial Killeuse PDF que vous avez trouvé. Vous avez également des magazines gratuits ou envoyer votre propre ebook. Ce serait bien si on pouvait télécharger un livre électronique gratuitement et de le prendre avec nous. Ce serait bien si on pouvait télécharger des livres électroniques gratuits enregistrer avec nous. Le téléchargement d'un livre électronique à l'aide de FreeBookSpot très simple, aucune inscription n'est pas nécessaire pour télécharger des ebooks gratuits. Les livres peuvent être recherchés par sujet, style et âge, et sont des versions ou lisibles. Pour vérifier que vos livres ont été téléchargés sur votre I pad, appuyez sur le bouton Bibliothèque en haut à droite pour revenir à l'application iBooks. Vous devez étudier les personnes qui ont réussi et les livres qu'ils ont étudiés. Vous pouvez lire des livres Nook dans le navigateur Internet de votre Mac avec Nook for Web.

Description du Ma Soeur, Serial Killeuse

Site Telechargement Livre Ma Soeur, Serial Killeuse PDF EPub - Korede, infirmière, est amoureuse de Tane, un collègue médecin. Sa soeur Ayoola, belle et sociopathe, tue son troisième amant et c'est encore à Korede de faire disparaître le corps et toutes les traces du meurtre. Lorsque Ayoola jette son dévolu sur Tane, la jeune femme se demande alors comment continuer à protéger sa soeur, sans risquer la vie de l'homme qu'elle aime. Premier roman.

Détails sur le Ma Soeur, Serial Killeuse

Titre de livre : 455 pages
Auteur : Oyinkan Braithwaite
Éditeur : Delcourt Littérature
Catégorie : Chroniques
ISBN-10 : 2413015655
Moyenne des commentaires client : 3.87 étoiles sur 5 35 commentaires client
Nom de fichier : ma-soeur,-serial-killeuse.pdf (Vitesse du serveur 29.22 Mbps)
La taille du fichier : 19.78 MB

Commentaire Critique du Ma Soeur, Serial Killeuse

Bazart a écrit une critique à 25 mars 2019. Bazart donne la cote 35 pour Ma Soeur, Serial Killeuse. Quais du Polar ouvre ses portes dès ce vendredi, on risque d'en parler encore pas mal cette semaine .... avant un billet récapitulatif le jour de son ouverture , on vous parle de nos derniers coups de coeur pour les auteurs invités dont une épatante et audacieuse romancière qui nous vient du... Nigéria !! Ceux qui pensaient que les tueurs en séries ne commettaient leurs actes délictueux uniquement aux USA et venaient de la frange masculine seront surpris de lire le premier roman l'auteure nigériane Oyinkan Braithwaite. qui nous montre dans un roman court et jouissif qu'il y en existe également à Lagos- capitale du Nigéria et que ce sont parfois des femmes, et même de très jolies femmes. Dans Ma soeur, sérial killeuse , farce aussi mordante que drôle qui interroge le rapport de sororité entre deux soeurs si différentes et si complémentaires, une jolie poupée au minois éclatant, Ayoola qui passe son temps sur les réseaux sociaux en tenue légère sur son lit, a la facheuse manie de liquider un prétendant un peu trop déplaisant à son goût . Heureusement, elle peut compter sur sa soeur Korede, qui a bien plus la tête sur les épaules et qui va faire le sale boulot pour effacer les traces des meurtres et éventuellement graisser les pattes des flics qui auraient tendance à mettre un peu trop le nez dans ces affaires pas trop catholiques. Une jeune écervelée aux crises de sauvageries irréfléchies et sa soeur méthodique et reconnaissante, l'équilibre tient bien a barre jusqu'à au jour où Ayoola jette son dévolu sur Tane, que Korede aime en secret. On connait très mal la littérature nigérienne, et on est ravis de voir à quel point l'auteur nous plonge avec délectation dans une société africaine tiraillée entre coutumes ancestrales et modernité liée à mondialisation, voire à l'occidentalisation et dans laquelle le matriarcat ne vaut pas forcément mieux que le patriarcat traditionnel. La farce est saupoudrée de ce qu'il faut , d'humour noir, d'immoralisme et d'ironie savamment dosée, sans être trop chargée et trop absurde pour ne pas perdre le lecteur , son écriture est limpide et finement ciselée, bref, Oyinkan Braithwaite trousse ainsi un un premier roman fort réussi, drôle , féministe et jubilatoire de bout en bout.. un des gros coups de coeur de cette livraison quais du polar 2019. Lien : http://www.baz-art.org/archi.. + Lire la suite.
Rob7 a écrit une critique à 21 juin 2019. Rob7 donne la cote 35 pour Ma Soeur, Serial Killeuse. Dieu du ciel ! Elle veut briser mon foyer ? Elle veut me rendre folle ? Que Dieu me protège !.
traversay a écrit une critique à 27 avril 2019. traversay donne la cote 35 pour Ma Soeur, Serial Killeuse. Ma soeur, serial killeuse : voici un titre qui donne envie de lire (ou pas) selon son attachement au genre du thriller plus ou moins sanglant. Bonne nouvelle : le premier roman de la nigériane Oyinkan Braithwaite échappe aux éventuels clichés de la catégorie et a a de bonnes chances de plaire aux amateurs de romans noirs judicieusement saupoudrés d'humour de la même teinte. Nous sommes en plein drame avec cette jeune femme qui met radicalement fin à ses histoires d'amour et qui oblige sa soeur (la narratrice du livre) à intervenir pour éviter la prison à la malheureuse aussi jolie qu'inconsciente (d'autres qualificatifs, moins amènes, sont possibles). En plein drame, donc, mais aussi dans une comédie anthracite qui se fiche bien de la morale face aux valeurs de la sororité. Cinquante nuances de noir cohabitent dans ce roman jubilatoire, aux chapitres courts, au style visuel et efficace et au rythme effréné, ce qui ne l'empêche de dresser un tableau édifiant d'une certaine société, plutôt privilégiée, de Lagos. Dans Ma soeur, serial killeuse, les hommes sont soit stupides soit assassinés. Et souvent, les deux à la fois. Et ce n'est pas le moindre des plaisirs que de voir le machisme ambiant ridiculisé et martyrisé ! La quatrième de couverture évoque une oeuvre aussi mordante que glaçante mais elle est surtout délicieusement divertissante. Lien : https://cin-phile-m-----tait.. + Lire la suite.