Solomon Kane : L'intégrale Par Robert E. Howard (2008)

Posted on

Solomon

Comment Telecharger Des Ebook Gratuit Solomon Kane : L'intégrale En Français PDF RTF DJVU -Puis choisissez la liste book gratuite et vous une liste de tous les titres, choisissez l'option kindle guide gratuite gratuits disponibles. Une liste des formats de téléchargement sera affichée. Une liste de livres contenant des livres gratuits et des livres non gratuits sera affichée. La recherche de livres sur ReadPrint est extrêmement uncomplicated. Les liens vers les blogs d e transformation Solomon Kane : L'intégrale PDF sont inclus dans la department Ressources. Fournissent simplement un lien p téléchargement sur la site d e conversion lorsque la conversion orient terminée.À mon avis, si vous voulez simplement lire des livre Solomon Kane : L'intégrales et très peu d'activités en ligne, vous avez le choix. On peut non seulement lire des livre Solomon Kane : L'intégrales, mais aussi regarder des films, voir des images et, pour couronner le tout, musique. Bien sûr, vous pouvez ajouter des livre Solomon Kane : L'intégrales à tout second après avoir votre lecteur. Il est tout simplement hopeless de transporter tous vos livre Solomon Kane : L'intégrales mais un lecteur d'ebook, avec vous possible! Les livre Solomon Kane : L'intégrales en août p la avec un calendrier de parution agressif jusqu'à la parution de l'année. La recherche de livre Solomon Kane : L'intégrales est également une tâche facile vehicle l'outil p recherche est très puissant. De nombreux livre Solomon Kane : L'intégrales gratuits se présentent sous forme de webpages Web simples, au structure HTML d-e base.

Description du Solomon Kane : L'intégrale

Comment Telecharger Des Ebook Gratuit Solomon Kane : L'intégrale En Français PDF RTF DJVU - Aventurier errant et vagabond sur la Terre, Solomon Kane traque et tue impitoyablement ses ennemis dans un monde élisabéthain pris de folie: brigands et pirates, certes, mais aussi vampires et morts-vivants. Instrument de Dieu ou puritain fou habite par des forces qui le dépassent, qui est Solomon Kane? L'une des créations les plus originales de Robert E. Howard. Cette édition, élaborée par Patrice Louinet, l'un des plus éminents spécialistes internationaux de Rober...

Détails sur le Solomon Kane : L'intégrale

Titre de livre : 258 pages
Auteur : Robert E. Howard
Éditeur : Bragelonne
Traducteur : Patrice Louinet
Catégorie : Aventure
ISBN-10 : 2352942047
Moyenne des commentaires client : 3.69 étoiles sur 5 73 commentaires client
Nom de fichier : solomon-kane-l-intégrale.pdf (Vitesse du serveur 22.21 Mbps)
La taille du fichier : 23.01 MB

Commentaire Critique du Solomon Kane : L'intégrale

okka a écrit une critique à 22 novembre 2016. okka donne la cote 73 pour Solomon Kane : L'intégrale. En lisant cet intégral non censurés de Solomon Kane bien des années après avoir vu le film. Lors de la lecture j'avais l'écho de la voix de Solomon dans le film : grave et sonore, faisant hésiter les plus féroces de ses ennemis. J'adore ce genre de héros humain sans super pouvoir, un peu à la Batman, ou à la Rorschach. Sans gadget, ni masque et paillette. Sobrement habillé, comme on peut le voir sur la 1 ère de couverture. Il est armé de deux lourds pistolets, d'une dague et d'une rapière. Puis il recevra par N'Longa, un magicien Africain, un bâton-vaudou refermant une puissante magie d'un temps ancien, cela ne lance pas d'éclair mais reste tout aussi puissant pour vaincre des créatures maléfiques. Il est un humble puritain, qui a lui-même souffert de la monstruosité des hommes ; directement sur des galères à ramer, torturé par l'Inquisition, en combattant les criminelles qui ne cherchaient pas rédemption. Et indirectement en voyant et ressentant la souffrance d'innocentes victimes, violenté, torturé, mutilé, violé, et laissé morte ou à demi-morte. Faisant justice en tuant ces monstres d'humains qui nous ressemblent, et ainsi venger leurs victimes et protéger les futurs victimes. On pourrait penser qu'il est fou, un psychopathe, voir un « paranoïaque » comme le dirait Robert E. Howard, et que s'il vivait à notre époque actuelle il pourrait être injustement enfermé en faisant justice pour ses pauvres gens. Il n'a compagnie que lui seul, mais il n'est pas indifférent aux autres. Même s'il est froid dans ses mots il peut se montrer d'une douceur insoupçonnée. Il sait ce qui est bien et mal, cette notion-là que beaucoup n'ont pas. En lui manquent les mots pour expliquer tout cela, son vécu et son ressenti… mais de toute manière peu de gens le comprendraient. Solomon mange et dors peu, car ce qui le nourrit est d'assouvir son but. Sa quête de justice n'a pas de fin car le mal est dans l'être humain. Nous suivons ses aventures de l'Europe à l'Afrique, dans un univers fantastique, maléfique de démons, de monstres, de morts-vivants, dans le XVIe siècle. Gary Gianni illustre parfaitement la couverture ainsi qu'à l'intérieur les nouvelles par ses dessins en noir et blanc donnant de l'ambiance au récit. Pour ceux aimant les héros justicier, et la fantasy, je vous conseille de le lire 📖. + Lire la suite.
Oliv a écrit une critique à 23 juin 2017. Oliv donne la cote 73 pour Solomon Kane : L'intégrale. Sa vie durant il avait parcouru le monde, venant en aide aux faibles, combattant l'oppression, sans jamais savoir pourquoi, ni même se poser la question. C'était son obsession, ce qui motivait toute sa vie. La cruauté et la tyrannie envers les faibles embrasaient son âme d'une colère noire, aussi féroce que tenace. Lorsque la flamme de sa fureur avait été attisée et qu'elle touchait à son paroxysme, il n'avait de cesse que sa vengeance soit consumée. Quand il lui arrivait de s'interroger sur sa conduite, il se disait qu'il accomplissait le jugement de Dieu, qu'il était un instrument du courroux divin, châtiant les êtres impurs. Pourtant Kane n'était pas vraiment un puritain, au sens plein du terme, même s'il se considérait comme tel. + Lire la suite.
Foxfire a écrit une critique à 07 août 2017. Foxfire donne la cote 73 pour Solomon Kane : L'intégrale. Au cours d'une carrière malheureusement très courte, Howard a su créer des personnages forts. Solomon Kane en est un bon exemple (parmi d'autres). Dans ce formidable recueil (très bonne post-face de Louinet), on retrouve le talent de conteur de l'auteur qui sait décidément mener des récits palpitants et plein d'action. Avec Solomon Kane, Howard démontre encore qu'il sait créer des personnages complexes et intéressants. Kane est un justicier, certes, mais il a un côté sombre, il est presque aussi inquiétant que les démons qu'il combat. Pour lui, la fin justifie les moyens et il se montre parfois ultra violent pour rendre la justice, et il semble y prendre plaisir. le goût du combat est clairement une motivation pour lui, la justice n'est pas la seule. On est donc bien loin d'un personnage simpliste et manichéen. Certaines nouvelles mettant en scène des tribus africaines sont à lire en gardant à l'esprit l'époque où elles ont été écrites. Il y a là parfois une vision un peu désuète de l'Afrique, pétrie de clichés et non dénuée d'un certain paternalisme. Mais s'il y a bien une vision un peu caricaturale de l'Afrique, je ne pense pas qu'on puisse taxer Howard de racisme. Kane lui-même affirme, dans un des récits, que la couleur de peau est la seule différence entre lui et les hommes noirs de la tribu dans laquelle il vit . Pas sûr que beaucoup d'auteurs des années 30 auraient placés ces mots dans la bouche de leur héros. Comme pour tout recueil, le résultat est inégal. Certaines nouvelles sont anecdotiques et plutôt dispensables (même si on ne s'ennuie jamais). C'est le cas de bruits d'ossements (un récit macabre plaisant mais sans plus), la flamme bleue de la vengeance (sympathique histoire de vengeance utilisant des codes des histoires de pirates), des bruits de pas à l'intérieur (du Solomon Kane façon Lovecraft mais en moins bien). Des crânes dans les étoiles et la main droite du destin, deux récits d'épouvante quasi gothiques sont plaisants et auraient pu donner lieu à de chouettes contes de la crypte. L'auteur sait instaurer une ambiance très réussie qui permet d'apprécier la lecture de ces textes dont les intrigues sont tout de même très classiques et les dénouements un peu attendus. Les meilleures nouvelles sont, selon moi, les aventures exotiques. La nouvelle intitulée simplement Solomon Kane permet de faire connaissance avec le héros de belle façon. le texte démarre comme un récit de cape et d'épée à base de combats de sabre dans une taverne avant de bifurquer vers l'aventure exotique fantastique. Dans les collines de la mort, Kane se montre particulièrement violent lorsqu'il s'agit d'éliminer une horde de sortes de morts-vivants. Il est à la limite de la démence. La nouvelle est excellente. Tout comme la lune des crânes avec sa reine aussi cruelle que séduisante et ses rites vaudous. le passage de la cérémonie de sacrifice rituel m'a fait penser aux adorateurs de Kali dans Indiana Jones et le temple maudit. Bref, même si c'est moins ultime que Conan, j'ai passé un très bon moment en compagnie de Solomon Kane et c'est avec plaisir que je découvrirai d'autres personnages du grand Howard. Challenge Multi-défis 2017 - 33 (30- un livre d'un auteur décédé avant ses 40 ans) Challenge 14-68 entre 2 points de bascule 2017 + Lire la suite.