Yo Kai Watch, Tome 1 Par Noriyuki Konishi (2016)

Posted on

Yo Kai Watch, Tome 1

Livre A Telecharger Gratuit En Pdf Yo Kai Watch, Tome 1 PDF CHM EPub -Rien de plus que de commencer avec un Lock préenregistré d'Amazon, et je le sais personnelle. Le Kindle de foundation à 7-9 $ est un exemplary lecteur si c'est tout ce dont vous avez besoin. Vous dites à Amazon qu'ils doivent aligner leur prix sur ce livre, afin qu'il soit libre de droits. Amazon eliminate non seulement p l'une des plus grandes bases de données de, mais l'application est également disponible sur tous les appareils et dispose d'une excellente port pour synchroniser vos livres appareils. Amazon est réputé pour son assistance consumer et si vous rencontrez un problème, des personnes formées sont disponibles pour vous aider. Amazon et leurs e book pushers forment un camp.

Description du Yo Kai Watch, Tome 1

Livre A Telecharger Gratuit En Pdf Yo Kai Watch, Tome 1 PDF CHM EPub - Nathan est un écolier tout à fait ordinaire. Alors qu’il se promène dans la forêt, il découvre Whisper, un Yo-kai très bavard... Ce drôle de personnage lui offre une Yo-kai Watch, une montre qui lui permet de révéler la présence des Yo-kai autour de lui ! Nathan va s’en servir pour convaincre les Yo-kai de devenir ses amis et d’utiliser leurs pouvoirs pour faire le bien. Le voilà embarqué dans une aventure extraordinaire ! Les Yo-kai sont des entités surnaturelles r...

Détails sur le Yo Kai Watch, Tome 1

Titre de livre : 294 pages
Auteur : Noriyuki Konishi
Éditeur : Kazé Editions
Catégorie : Aventure
ISBN-10 : 2820326005
Moyenne des commentaires client : 3.21 étoiles sur 5 7 commentaires client
Nom de fichier : yo-kai-watch,-tome-1.pdf (Vitesse du serveur 26.73 Mbps)
La taille du fichier : 38.35 MB

Commentaire Critique du Yo Kai Watch, Tome 1

Tobias10 a écrit une critique à 16 avril 2017. Tobias10 donne la cote 7 pour Yo Kai Watch, Tome 1. [Jibanyan] Bah...de toute façon, c'est uniquement pour faire rigoler les lecteurs qu'on me fait intervenir dans l'histoire. Je ne suis qu'un chat-rlot..
Koneko-Chan a écrit une critique à 19 août 2018. Koneko-Chan donne la cote 7 pour Yo Kai Watch, Tome 1. J'avais envie de découvrir ce manga depuis un moment. Surtout après avoir commencé le jeu vidéo (et aussi parce que j'aime bien la chanson "Youkai Taisou Daiichi" haha). Ici, pas de surprise, on suit quasiment le même scénario : Nathan, un écolier tout ce qu'il y a de plus normal, tombe par hasard sur un distributeur de capsules abandonné : bien sur, il pense tout de suite à insérer une pièce pour le tester (pas forcément la première idée qui me serait venue à l'esprit - j'aurais donné un coup de pied dedans pour ma part, pour voir si une capsule tomberait). La capsule qui va en sortir va se révéler être Whisper, un Yo-kai fantôme, qui va introduire Nathan au monde des Yo-Kai : ceux-ci sont partout, et seul le détenteur d'une Yo-kai Watch peut les voir : devinez qui va en recevoir une ? Voilà Nathan parti à la chasse aux Yo-kai pour s'en faire des amis, accompagné de Whisper qui devient son "majordome". Alors, on ne va pas dire que Nathan va "partir à la chasse" mais plutôt qu'il va vivre sa vie et tomber parfois sur des Yo-kai : lorsque les gens changent subitement de personnalités ou lorsque qu'un trait de caractère est exacerbé, c'est qu'il y a un Yo-kai là dessous ! Ce qui est bizarre, c'est que ça arrive quand Nathan commence son aventure, comme s'il n'y avait jamais eu de changements aussi subitement avant... comme si les yo-kai se décident d'agir quand Nathan obtient sa Yo-kai Watch. Bref, niveau scénario, on repassera... Le premier yo-kai que Nathan va rencontrer est Jibanyan ; et on va s'en souvenir parce qu'il ne fait QUE l'appeler ; l'auteur sait que le personnage est populaire et avoue lui même l'utiliser et le décliner (suffit de lire la suite ou de simplement regarder les tranches et couvertures/dos... Jibanyan et des Yo-kai lui ressemblant beaucoup y apparaissent) pour cette raison. Il n'y a que sur la couverture du tome 1 que l'on voit Nathan. Bref, je reprends sur l'histoire. Après avoir rencontré Jibanyan, chaque chapitre sera dédié à un Yo-kai et Nathan s'en fera systématiquement un nouvel ami. Pour le début, on suit beaucoup le scénario du jeu vidéo, avec la dispute des parents de Nathan, les conditions d'apparitions des Yo-kai qui sont quasiment les même... Rien de bien nouveau. Ma curiosité est assouvi, mais je trouve le scénario trop simple, et je ne suis pas spécialement fan du découpage en mini-chapitres sans lien entre eux... Un manga qui fait passer le temps. Par contre, je suis frustrée, je ne trouve jamais le cinquième gag en 4 cases... à part pour le tome 3, si le gag sur la jaquette compte... Quelqu'un peut m'éclairer ? :'D Je soupçonne la jaquette, mais le livre de la biblio est recouvert, pas possible de la soulever.. J'ai regardé à travers (avec la lumière), mais ça n'en a pas l'air. + Lire la suite.
garrytopper9 a écrit une critique à 15 mai 2017. garrytopper9 donne la cote 7 pour Yo Kai Watch, Tome 1. Voilà un moment que je voulais tester ce manga, qui connait un assez grand succès d'après ce que j'ai pu voir. le titre se décline sous plusieurs formes, comme un anime et surtout des jeux-vidéo. Mais le manga reste l'oeuvre originale, et je voulais donc commencer par elle. L'histoire nous raconte comment un petit garçon prénommé Nathan va par hasard tomber sur un distributeur de capsule (très répandu au Japon) qui va délivrer Whisper, un fantôme qui se décrit comme un Yô-Kai. Très rapidement, ce dernier va s'auto-proclamer majordome de Nathan et va lui offrir une montre, lui permettant de trouver d'autres Yô-Kai. Ceci constitue le premier chapitre, donc autant dire que tout va assez vite. La lecture se fait d'ailleurs très simplement, les dessins son corrects, bien qu'un peu trop ronds à mon gout. Il n'y a pas de difficulté dans la lecture, la découpe des cases est simple et on identifie parfaitement tous les personnages. Si je devais pinailler sur les dessins, je dirais que les personnages sont trop souvent sur un fond blanc, mais bon, ce n'est qu'un détail. J'ai passé un agréable moment de lecture, même si j'ai deux ou trois griefs. Il faut savoir que cette série est destinée aux plus jeunes (6-12 ans) mais peut très bien être lue par des adultes, pour peu que vous cherchiez une lecture détendante et tranquille. Je ne me suis pas ennuyé du tout, mais j'ai trouvé qu'il manquait clairement un scénario. On nous présente ce titre comme le nouveau Pokemon, or Yô-Kai Watch (en tout cas pour ce premier tome) est clairement en dessous. Déjà, notre héros n'a aucune raison de partir à l'aventure, donc il reste tranquillement dans sa ville, on suit son quotidien et sa rencontre avec les Yo-Kai au fil des chapitres. du coup je n'ai pas retrouvé cette sensation d'aventure que j'aime bien. Ensuite, je trouve que les Yô-Kai sont sous exploités. Après avoir rencontré Whisper, Nathan va se lier d'amitié avec son premier Yô-Kai, et il pourra l'invoquer quand il le souhaitera. Contrairement à Pokémon, les Yô-Kai ne restent pas enfermés dans une capsule, ce qui est une très bonne chose. Chaque chapitre va nous présenter une situation, avec un nouveau Yo-Kai qui va devenir ami avec Nathan. Donc suivant les embuches, on se dit que Nathan pourra compter sur un bestiaire assez riche et varié. Sauf qu'il appelle toujours le même Yô-Kai, à savoir le premier qu'il a rencontré : Jibanyan. du coup, on se demande à quoi servent les autres ? C'est un peu dommage, mais ce n'est que le premier tome, j'espère qu'une intrigue se mettra en place dans les tomes suivants, sinon, cela risque de lasser. Car même si c'est du junior, je pense que les enfants ont droit à un minimum de scénario. J'ai découvert Dragon Ball quand j'avais dix ans, et il y avait plus de scénario que dans Yo-Kai Watch, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai aimé ce titre. Ensuite, j'ai un petit coup de gueule contre celui qui a changé les noms et prénoms des personnages. Je ne sais pas si c'est le traducteur qui s'en occupe, la maison d'édition française ou japonaise, mais je trouve dommage que le personnage principal s'appelle Nathan Adams alors que dans la version originale il s'appelle Keita Amano. Cela dénature le titre car l'histoire se passe au Japon et non en France. Alors, j'en entend déjà me dire, que comme c'est destiné à un public jeune, il est plus simple de nommer une personnage avec un prénom plus européen que japonais. Là-dessus je suis d'accord. Mais en ce cas, pourquoi avoir laissé un personnage s'appeler Whisper ou encore Jibanyan ? Si vous trouvez que Keita est difficile pour un petit enfant français, alors Whisper et Jibanyan le sont tout autant ! Je n'aime pas que l'on fasse dans la demi-mesure, soit on traduit et on adapte tout, soit on ne le fais pas. Je ne vois pas en quoi un nom japonais serait plus difficile à prononcer qu'un nom anglais ? Bref, ce petit coup de gueule, comme souvent ne concerne que moi, et cela ne change rien à l'histoire. Mais c'est vrai que je n'aime pas que l'on dénature une oeuvre pour la rendre plus accessible pour les autres, on a l'impression que l'on prends nos enfants pour des idiots et cela a tendance à m'agacer. J'espère surtout qu'un bon scénario va se mettre en place par la suite, sinon ça risque de lasser. En tout les cas, Yô-Kai Watch est une lecture agréable, détendante pour petits et grands et qui fait un bien fou en ces temps pas très joyeux. Lien : https://chezxander.wordpress.. + Lire la suite.