Log Horizon, Tome 1 Par Mamare Touno (2015)

Posted on

Log Horizon, Tome 1

Site De Telechargement Francais Log Horizon, Tome 1 PDF RTF DJVU -Avec la croissance de leurs revenus chaque année (triplée depuis 1982), les éditeurs restent préoccupés par le fait que les étudiants, et parfois les professeurs, en ont assez p l'ancien système et trouvent de nouvelles façons p fournir à leurs étudiants ou pairs un matériel p qualité et à un prix abordable ou gratuit. Coût. Ils ne tirent pas d'argent p la vente de manuels usagés. Ils souhaitent donc voir le marché p tarir et inciter les étudiants à adopter le texte électronique. Au fur et à mesure qu'ils changent et renouvellent de plus en plus rapidement les éditions, livres usagés vehicle la nouvelle édition est publiée en permanence, devient progressivement obsolète. De nos jours, des éditeurs de manuels scolaires tels que Scholastic ou mcgraw-hill training mettent tout en œuvre pour empêcher les étudiants d'acheter de nouveaux manuels p manière constante, tout au long de leur séjour à l'université.Le format PDF est une norme pour les files téléchargeables sur net car ils sont faciles et rapides à télécharger et à imprimer. C'est également U N standard sur les websites Internet à auto-édition tels que Lulu.com. Le arrangement de livre PDF est probablement le meilleur que vous puissiez choisir. Les fichiers PDF sont très résistants aux virus de terre et aux chevaux de Troie. Un fichier PDF est un document en lecture seule. Vous pouvez toujours obtenir des fichiers e-book MOBI pour Kindle auprès p Smashwords, vehicle Smashwords ne pas ses e mails that are crypte.

Description du Log Horizon, Tome 1

Site De Telechargement Francais Log Horizon, Tome 1 PDF RTF DJVU - Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits. Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu. Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer. Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de...

Détails sur le Log Horizon, Tome 1

Titre de livre : 487 pages
Auteur : Mamare Touno
Éditeur : Ofelbe
Catégorie : Aventure
ISBN-10 : 2373020084
Moyenne des commentaires client : 3.81 étoiles sur 5 59 commentaires client
Nom de fichier : log-horizon,-tome-1.pdf (Vitesse du serveur 29.75 Mbps)
La taille du fichier : 24.01 MB

Commentaire Critique du Log Horizon, Tome 1

Mariloup a écrit une critique à 15 décembre 2015. Mariloup donne la cote 59 pour Log Horizon, Tome 1. Log Horizon me tentait depuis que les Éditions Ofelbe avaient prévu de le sortir fin 2015. Et je les remercie grandement, ainsi que Babelio, pour ce roman. Des Éditions Ofelbe, je n'ai lu que le tome 1 de Spice&Wolf et je connais leur autre saga Sword Art Online de par l'animé et la version manga papier, deux sagas que j'aime beaucoup. Quand je me suis penchée sur ce dont parler Log Horizon, ça m'a rappelé aussitôt SAO de par le fait que la trame principale se déroulait dans un jeu en ligne. Encore une fois, la maison d'édition a fait un remarquable travail. L'objet-livre est sublime avec une couverture agréable au toucher, magnifique, originale. J'ai adoré les dépliants couleur en début et en fin de livre, c'est juste une super idée, une nouveauté sans compter qu'il y a une grande carte annotée pour que l'on puisse se retrouver dans l'univers de fantasy moderne. de plus, il y a des illustrations en noir et blanc disséminées au fil des pages avec même un descriptif complet des personnages en début de chapitre (un par chapitre). A la fin, il y a aussi du bonus afin de mieux cerner l'univers: les différentes classes/sous-classes dans le jeu, et des présentations des chefs de guildes les plus importantes. Et comme pour les autres sagas, les romans se scindent en deux tomes, deux histoires. Un tome 1 où l'on découvre l'univers et les trois personnages principaux surtout et un tome 2 où on commence à entrer dans le vif du sujet. Pour rappel, les lightnovels sont en fait des romans japonais et non pas des mangas. Ils peuvent ensuite être édités sous d'autres formats: manga papier ou animé, et c'est pour cela que les gens confondent. Il faut donc bien faire la différence. Et je trouve, d'ailleurs, que ça permet de toucher encore plus un large public. Elder Tale est un jeu en ligne, un MMORPG. Un jeu qui, à la différence de SAO, ne permettait pas d'être soi-même/réellement dans le jeu; Elder Tale est un jeu classique auquel on joue depuis un écran. Mais un jour, eut lieu la Catastrophe, comme les joueurs l'appellent. Les milliers de joueurs qui s'étaient connectés à ce moment-là ont été propulsé dans le jeu, comme si ils y étaient réellement, une immersion totale et plus moyen de se déconnecter, bien sûr. Et ils durent s'adapter, survivre dans ce monde hostile. Certains ne se laissaient pas abattre, les plus anciens notamment et ceux avec un niveau plus élevé, mais d'autres furent vite submergés par la peur et le désespoir. On décompte 30000 joueurs connectés et coincés dans un monde anarchique très dangereux (meurtres, vols, harcèlement, esclavage...). Ils sont comme seuls au monde, sans aide extérieure car c'est silence radio de la part des administrateurs (même si bizarrement, il y a de nouvelles fonctionnalités qui arrivent) et tout est alors aléatoire, à la fois familier et nouveau. Les joueurs ne savent pas ce qui est arrivé, se posent mille et une questions, ne savent pas s'ils pourront un jour sortir du jeu. Et c'est là que Shiroe, Naotsugu et Akatsuki s'allient pour former une équipe "libre", un trio très soudé dans toutes les situations, chacun ayant un rôle bien défini au sein du groupe. de nombreuses aventures les attendent toutes plus différentes les unes des autres. Avec un but principal: retrouver le Elder Tale d'antan d'avant la Catastrophe, un espoir que le trio et surtout Shiroe chérit. Ils seront aidés par des amis et des guildes afin de rendre ce monde plus beau, plus sûr, l'humaniser et de voir les injustices disparaître. Ce sera long et difficile mais Shiroe et ses amis ne renonceront pas à ce rêve. Bien que les personnages soient multiples et variés, plus ou moins importants au fil des tomes (Marielle, chef d'une guilde aux cheveux verts, dynamique et rigolote; Nyanta, homme-chat qui parle et gentleman; Serara, jeune druide sauvée par le trio; les Jumeaux Tohya et Minori, des jeunes recrues que Shiroe avait pris sous son aile avant la Catastrophe; etc..) et que les trois persos principaux soient intéressants, je n'ai pas réussi à réellement m'attacher à eux. Je n'ai pas eu de coup de coeur pour un perso en particulier, les deux seuls qui m'ont peut-être plus marqué sont Akatsuki et Nyanta. Il y a trois personnages principaux: Shiroe, Naotsugu et Akatsuki, qui vont former une sacré équipe. Shiroe est le personnage principal, celui que l'on suit le plus. Il est de la classe des Enchanteurs, donc plus en position de soutien pour ses compagnons, un expert en sort et en stratégie, très connu dans le jeu, extrêmement intelligent (d'ailleurs, il a vraiment un air intello). En fait, j'ai vraiment eu beaucoup de mal avec lui, à le cerner, il a à la fois un problème de supériorité et d'infériorité, c'est vraiment un personnage complexe, néanmoins, j'ai apprécié le fait qu'il veuille à tout prix gérer les choses dans ce monde. Naotsugu est un Gardien, un protecteur en armure au bouclier toujours en première ligne pour encaisser le max d'impacts. Un gaillard au grand coeur, le bon copain, rigolo de service, le gars un peu lourd qu'on adore avoir près de soi, très taquin et pervers à souhait (chose que lui reproche très très souvent la jolie Akatsuki). C'est un rude gaffeur mais avec un bon fond. Lui et Shiroe sont très liés, amis depuis très longtemps dans le jeu. Akatsuki rejoint les deux garçons peu de temps après la Catastrophe. C'est une fille Assassin, redoutable aux combats et très discrète. Elle est vraiment mignonne et très petite alors qu'elle a à peu près l'âge de Shiroe et c'est souvent un sujet de moquerie. Elle apporte la petite touche féminine dans le trio, ce qui est bienvenue (même si Akatsuki n'aime pas l'être ^^). Elle est très fidèle à Shiroe qu'elle appelle Maître. Shiroe est celui sur lequel on peut se reposer, il est aussi le médiateur (ou presque) entre Naotsugu et Akatsuki qui se chamaillent beaucoup. C'est une relation amicale et pleine de respect. Il y a une alternance de point de vue à la troisième personne du singulier. Des points de vue aléatoires mais le point de vue de Shiroe est majoritaire. Le style d'écriture de l'auteur est vraiment agréable, c'est fluide avec des descriptions à gogo très représentatives, tout est absolument détaillé/expliqué (techniques, magie, économie etc...) J'avais vraiment besoin de calme pour m'immerger pleinement dans l'histoire car c'était quand même très complexe à comprendre, surtout que je n'étais pas très familiarisée avec les jeux de rôle et le vocabulaire est vraiment très riche. Il faut alors un temps d'adaptation. Tous les codes d'un jeu de rôle médiéval-fantastique sont bien réunis: acquisitions d'objets, achat d'armes, points d'expérience, zones neutres, pourvoir jouer en solo ou en groupe, présence de PK... L'ambiance est toute particulière, assez sérieuse et plus sombre, peut-être plus adulte, contrairement à SAO. L'univers est riche, foisonnant. Un univers où la Nature a repris ses droits. Il y a donc un bestiaire (vouivres, griffons, plantes carnivores...) mais peut-être trop en arrière-plan. Et en parlant de SAO, il y a des similitudes mais surtout des différences. Les deux sagas gardent chacune leur âme, leur propre originalité. Je dirais que Log Horizon est plus basé sur la réflexion avant l'action et se concentre surtout sur la coopération entre personnages/guildes, les stratégies... Log Horizon m'a beaucoup plu par de nombreux aspects, a su se démarquer de son concurrent direct mais néanmoins, ma préférence va à Sword Art Online quand même. Si un jour l'occasion se présentait, je lirais sans doute la suite de Log Horizon. + Lire la suite.
Koneko-Chan a écrit une critique à 19 novembre 2015. Koneko-Chan donne la cote 59 pour Log Horizon, Tome 1. Shiroe se moquait bien de l'avis des joueurs lambda. Son style de jeu consistait à s'adapter en permanence à son environnement, et il ne s'était jamais senti limité par les aptitudes des Enchanteurs. À vrai dire, il appréciait cette classe pour les raisons mêmes du mépris que leur vouaient les autres joueurs : ses faiblesses, son manque d'efficacité pure au combat et le fait qu'un Enchanteur ne pouvait rien faire seul. Mais quand le personnage était bien joué, ces faiblesses se transformaient en forces. Voilà ce qui avait attiré le jeune homme. + Lire la suite.
Alfaric a écrit une critique à 17 décembre 2015. Alfaric donne la cote 59 pour Log Horizon, Tome 1. Merci Babelio, merci Masse Critique, merci Ofelbe ! Ce tome 1 VF est en fait un recueil qui rassemble les tomes 1 & 2 : "Tome 1 : Premiers pas dans un autre monde" "Tome 2 : Les Chevaliers de Camelot" Si j'ai eu du mal à rentrer dans l'univers (j'aurais mis 2 étoiles au tome 1), j'ai passé un bon moment et j'ai bon espoir sinon grand espoir pour la suite de la série (j'aurais mis 4 étoiles au tome 2) Le jour de la mise en fonction des « Pionniers de la Noosphère », la nouvelle extension du MMORPG Elder Tale, tous les joueurs connectés se retrouvent projetés dans un monde parallèle… 30000 joueurs japonais se retrouvent ainsi bloqués dans un nouvel environnement calqué sur l'univers de leur jeu préféré. le Half Gaia Projet qui en faisait la richesse devient un handicap car les distances ne sont que divisées par deux par rapport au monde réel alors que n'existe plus les moyens de transports modernes et que tous les moyens de transports magiques permis par le jeu sont devenus inopérants… (Alors que de nouvelles fonctionnalités apparaissent au fur et à mesure des jours qui passent… Serait-ce un mystère lostien ? ^^) Oui je sais, avec "Sword Art Online", ".hack//SIGN" et maintenant "Overlord" le thème semble définitivement à la mode. Mais les mêmes cause produisent les mêmes effets : on a connu le même phénomène dans les années 1980 avec la hype des RPG classiques… ^^ Tome 1 : Premiers pas dans un autre monde On apprend à maîtrise son nouveau corps… On apprend à combattre en environnement réel… On s'adapte à la bien triste monotonie du quotidien… On échappe à une sournoise embuscade de Player Killer… On va secourir une joueuse peu expérimentée égarée dans l'Empire d'Ezzo / l'Île d'Hokkaido IRL)… Bref, on doit concilier les difficultés de la vie réelle aux capacités d'un MMORPG fantasy style !!! Le concept clé m'a apparu sous-exploité. Pas un mot sur la Catastrophe, alors que cette aurait pu donner lieu à une scène d'introduction marquante, et la découverte de leur immortalité par des gamers prisonniers est balancée en une phrase au lieu de nous donner des passages plein de tension et de suspens. Oui mais non, à la place beaucoup de dialogues et peu de description du coup les rares tirades sur la majesté du monde d'Elder Tale tombent à l'eau. Par contre on s'étend sur bien des pages sur le fonctionnement d'un MMORPG : Guildes, Player Killers, loot, farming, collecte de XP, caractéristiques, gestion de l'inventaire, classes et sous-classes de personnages, techniques de combats avec tanks, guérisseurs, soutiens et attaquants spécialisés, et des combinaisons fumées qui reposent essentiellement sur la gestion de la cooldown des différentes capacités spéciales… Cela m'a paru inutile puisque le public visé connaît déjà cela par coeur. Il aurait été plus judicieux d'approfondir la dualité réalité / virtualité, dont on parle beaucoup mais qu'on met bien peu en scène… D'ailleurs j'aurais préféré que les joueurs face à la nouvelle réalité s'essayent aux méthodes réalistes avant de découvrir que les méthodes vidéoludiques soient fonctionnelles plutôt que l'inverse… (Car cela aurait donné plein de twists de ouf, plutôt que des « Ah ! Ben il n'y avait qu'à faire comme en vrai pour que cela fonctionne ??? »). de plus, tout ou presque est raconté du point de vue de Shiroe, et on ne peut pas dire qu'au départ l'individu déborde de charisme… (Heureusement que le personnage gagne en intérêt en redevant le Binoclard Sournois, le célèbre stratège de la méta-guilde dénommée Debauchery Tea Party) Niveaux personnages on retrouve les oppositions habituelles entre les stéréotypes habituels avec d'un côté les personnages introvertis (Shiroe, Akatsuki…), et d'un autre côté les personnages extravertis (Naotsugu, Marielle…). Oui, on n'hésite pas à tomber dans les clichés avec le personnage issu du Kansai qui est le plus enjoué de toute la compagnie, les amourettes qui démarrent au premier coup d'oeil mais ne vont pas très loin, le côté macho plein d'hommes grands et protecteurs et de femmes petites et fragiles, unetelle étant cantonnée au rôle de servante toujours en attente de l'approbation de son maître et unetelle étant cantonné au rôle de fée du logis attendant le retour de son mari… Je n'ai pas trop vu l'intérêt de multiplier les gags culottes autour du personnage de Naotsugu et de multiplier les gags grosses poitrines autour du personnage de Marielle, et je ne parle même pas des gags lesbiens autour du personnage de Marietta ou de cette horripilante manie de l'homme-chat Nyanta de ponctuer chacune de ses phrases d'un miaou... Est-ce du fanservice pour préparer le terrain à une future adaptation ? (ça fait un peu genre « hey messieurs les éditeurs et les animateurs j'ai un truc hype pile-poil dans la mode du moment et facile à adapter ! »). Tout cela nuit carrément aux personnages censés avoir plus de 25 ans mais qui régulièrement donne l'impression d'avoir moins de 15… surtout qu'il y avait beaucoup mieux à faire sur la dualité personnalité IRL véritable / personnalité RPG factice ! Tome 2 : Les Chevaliers de Camelot Grâce aux secrets découverts par Nyata sur la cuisine, la team Shiroe met au travail l'Union du Croissant de Lune. le but ? Récolter des fonds rapidement pour attirer l'attention des grandes guildes, car Shiroe à un plan pour faire aboutir son grand projet ! Ayant été confronté à Brigantia à la résurrection des vicissitudes du monde réel (Player Killers, exploitation des joueurs inférieurs, traite des PNJ qui finalement seraient peut-être des individus à part entière… et hop une quenelle au colonialisme japonais de la première moitié du XXe siècle !), à son dans la ville d'Akiba notre Shiroe est assez énervé : il ne veut pas que s'installe une société à deux vitesses, il ne veut que les valeurs matérielles du negotium l'emporte sur les valeurs spirituelles de l'otium, donc hors de question que le « there is no alternative » des homines crevarices vienne polluer le nouveau monde d'Elder Tale. Il va combattre le mal par le mal puisque qu'il va utiliser l'argent pour détruire les effets néfaste de la religion du Veau d'Or pour élaborer un avenir meilleur pour toutes et tous, et pas seulement pour les plus forts. Tandis qu'il convoque dans le bâtiment des guildes les Chevaliers de Camelot pour fonder une nouvelle Table Ronde, sa team lance un assaut sur la guilde Hamelin qui séquestre et exploite les joueurs novices (toute ressemblance avec les ateliers délocalisés dans les pays en voie de développement me semble à ce niveau guère fortuite). Bref, d'un côté on a une opération diplomatique, et d'un autre côté on a une exfiltration commando… On dirait un techno-thriller sauce fantasy ! Oh yeah !!! On pourrait trouver un peu pesante toutes les explications sur les rouages de l'économie de marché avec « optimisation de l'offre et la demande », « plein emploi », « salaire minimum »… mais cela serait oublier que l'enseignement de l'économie occupe une place importante dans l'éducation au Japon (d'ailleurs, à l'heure ou se met en place la grande réforme de la scolarité obligatoire en France pas un mot sur le sujet : une preuve de plus, s'il en était encore besoin d'en trouver, de l'incroyable nullité de certains prétendus grands penseurs complètement déconnectés de la réalité) Le solitaire Shiroe, qui n'a pas pu se débarrasser dans le monde virtuel de ses défauts du monde réel (sa maladresse et son manque de confiance en lui dans les relations avec autrui), a pris sa décision : il sera le maître de la nouvelle guilde de Log Horizon ! On dépasse le cadre des thématiques survivalistes pour allez vers celles de le (re)construction : survivre c'est pas mal, bâtir une société c'est bien, construire l'avenir c'est encore mieux ! On va même jusqu'à critiquer notre société puisqu'on conchie la rente, la loi du plus fort et l'exploitation des démunis par les nantis… Bref on dézingue tout ce capitalisme si cher aux thuriféraires d'Adam Smith en parlant valeurs solidaires, démocratie participative et économie alternative… Quelle est la profession du père de Shiroe déjà ? Trader ^^ Le livre objet est une franche réussite. L'illustration de couverture, le papier agréable aux sens, la mise en classe claire et aérée et tous les bonus qui offrent un contenu enrichi conforme aux light novels japonais. Et le tout est d'un excellent rapport qualité prix puisque qu'on a ici 2 livres pour le prix d'un ! J'ai hâte que l'éditeur Ofelbe puise dans l'immense vivier des décennies passées, car il y a du lourd dans tous les genres de l'imaginaire et pas mal d'auteurs ont offert des oeuvres littérairement plus stylées que celle-ci… + Lire la suite.