The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre Par Cassandra Clare (2010)

Posted on

The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre

Telecharger L Equipe Pdf Gratuit The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre In French PDF PDB -Une bonne picked à avoir sur votre étagère, peu importe le niveau de votre français. Les avantages d'apprendre le français à PDF vous permettent de gagner rapidement du temps, votre plan de données et d'apprendre une nouvelle langue! Apprendre le français par le biais p leçons PDF peut réduire considérablement votre utilisation.Le tableau cidessous vous fournit un aperçu de tous les livres avec un téléchargement The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre gratuit en PDF Le tableau cidessous vous fournit. Tous les livres p Rk Bansal, Timoshenko, Surya N. Patnayak et D. A. Hopkins, S.K. Mondal, R. C. Hibbeler avec téléchargement The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre gratuit en pdf. Vous pourrez votre matériel de lecture par une présentation audio. La matière du livre orient également rendue facile à assimiler avec de nombreux exemples et exercices explicatifs. Certains supports gratuits en ligne peuvent constituer une donation précieusepeuvent en particulier si le budget de pas. Les livres du domaine public sont le plus souvent non publiés ily a 30 à 50 ans le droit d'auteur orient expiré. D'autres peuvent être formatés très rapidement et facilement en utilisant Mobipocket Creator pour importer des fichiers texte, HTML ou Microsoft Word.

Description du The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre

Telecharger L Equipe Pdf Gratuit The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre In French PDF PDB - À la veille d'un affrontement ultime avec Valentin, Clary et Jace, découvre que l'amour est un péché mortel et que le passé renferme souvent de noirs secrets… La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d'Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S'introduire dans la Cité sans l'autorisation de l'Enclave n'est pas sans danger...

Détails sur le The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre

Titre de livre : 407 pages
Auteur : Cassandra Clare
Éditeur : Pocket Jeunesse
Traducteur : Julie Lafon
Catégorie : Aventure
ISBN-10 : 2266173308
Moyenne des commentaires client : 4.31 étoiles sur 5 768 commentaires client
Nom de fichier : the-mortal-instruments,-tome-3-la-cité-de-verre.pdf (Vitesse du serveur 22.3 Mbps)
La taille du fichier : 17.17 MB

Commentaire Critique du The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre

cicou45 a écrit une critique à 04 août 2018. cicou45 donne la cote 768 pour The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre. J'adore ! Il faut croire que mon mari me connaît extrêmement bien car c'est lui qui m'a offert les deux premiers volets et je n'avais qu'une hâte dès lors, lire la suite. Je crois que l'on devient rapidement à croc...en tout cas, en ce qui me concerne, je ressens un peu comme un manque, il faut toujours que j'en sache plus, à tel point que ce troisième volet, dévoré tel un vampire en manque de sang et donc bien trop vite, j'ai déjà commandé la suite. Il faut que je sache ! Ici, énormément de rebondissements. Attention SPOILER (lecteurs n'ayant pas encore lu cet ouvrage, arrêtez vous ici ! Quel soulagement d'apprendre en réalité les liens qui unissent (ou pas d'ailleurs) notre héroïne, Clarissa alias Clary à Jace. Je suis peut-être un petit peu romantique mais j'avoue que c'est ce qui m'intéresse le plus dans ces ouvrages. Bien entendu, le sort réservé aux créatures obscures, au petit peuple et autres mais surtout aux aux chasseurs d'ombre me préoccupe. Savoir si Valentin va réussir son terrible coup maléfique en réunissant les trois instruments mortels et prendre définitivement le pouvoir sur le territoire d'Alicante est assez stressant en soi (bon d'accord, j'avoue que je me suis peut-être un peu trop imprégnée de l'histoire) mais plus que tout, je n'avais réellement envie que de découvrir ce qui se passerait entre Clary et Jace mais je crois que je vais m'arrêter là afin de ne pas trop vous en révéler ! Leur alliance malgré le fait (prétendu) qu'ils soient frère et soeur est-il encore envisageable ? Bref, je vais me répéter mais j'adore et ne peux que vous recommander cette lecture. Avec son style soigné et son scénario rondement bien mené, Cassandra Clare sait tenir son lecteur en haleine jusqu'à la dernière ligne ! Je crois qu'il n'y a rien d'autre à ajouter. A vous de voir... + Lire la suite.
LesLecturesdOriane a écrit une critique à 02 août 2018. LesLecturesdOriane donne la cote 768 pour The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre. « Exaspéré, Magnus leva les bras au ciel, et quelques étincelles jaillirent de ses doigts. — Tu es un idiot. — C’est pour ça que tu ne m’as pas rappelé ? Parce que tu me trouves stupide ? — Mais non, fit Magnus en s’avançant vers lui. Si je ne l’ai pas fait, c’est que j’en ai assez que tu ne me fasses signe que lorsque tu as besoin d’un service. C’est fatiguant de te voir faire les yeux doux à quelqu’un d’autre qui, en l’occurrence, ne t’aimera jamais, lui. — Parce que toi, tu m’aimes ? — Imbécile de Nephilim, répliqua Magnus d’un ton patient. À ton avis, qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi j’ai passé mon temps, ces dernières semaines, à soigner tes crétins d’amis dès qu’ils se blessaient ? Pourquoi je t’ai tiré de toutes les situations ridicules dans lesquelles tu t’es fourré ? Sans compter que je vous ai aidés à remporter une bataille contre Valentin. Et tout ça gratis ! — Je n’avais pas vu les choses sous cet angle, admis Alec. — Évidemment. Tu ne vois rien ! Les yeux de Magnus étincelaient de rage. — J’ai sept cents ans, Alexander. Je sais quand ça ne marche pas. Tes parents ne savent même pas que j’existe. Alec lui jeta un regard incrédule. — Je croyais que tu avais trois cent ans ! — Bon, huit cents. Mais je ne les fais pas. Bref, on s’éloigne du sujet, là. » + Lire la suite.
florencem a écrit une critique à 26 juillet 2013. florencem donne la cote 768 pour The Mortal Instruments, Tome 3 : La Cité De Verre. Le moins que l'on puisse dire, c'est que le dernier tome de cette première trilogie est plus que palpitant. Je n'en attendais pas moins, c'est vrai, mais peut-être pas autant de la part de l'auteur. le second tome avait été intéressant, mais pas autant que le premier… Il manquait un petit quelque chose qui est présent dans ce tome trois, et c'est une très bonne chose. J'attendais depuis un petit moment la découverte d'Idris. L'auteur nous en parle depuis le premier tome, et j'étais assez impatiente de voir la fameuse citée prendre enfin vie. Et étonnamment, je me l'imaginais exactement comme cela. le fait que Clary la découvre pour la première fois, donne aussi une note authentique, comme si on voyait réellement Idris à travers les yeux de quelqu'un… comme nous, tout simplement. Et c'est en grande partie, ce que j'aime dans ce roman. Clary est une Chasseuse d'Ombres, un être totalement différent de nous, mais pourtant de part son côté « terrestre », pour reprendre l'expression, on peut vivre pleinement toutes ses découvertes en se mettant dans sa peau, sans que cela soit étrange. Et c'est un réel atout pour le roman. Je ne sais pas trop par quoi continuer, car j'ai beaucoup de choses en tête vu que je viens tout juste de finir le roman… Disons les personnages, car mine de rien, il y a eu pas mal de chamboulements à ce niveau-là. Simon, tout d'abord. J'aime vraiment ce personnage, et le fait qu'il soit beaucoup plus présent dans ce tome a été un réel plaisir. Sa façon de penser et de voir les choses a évolué, il ne pense toujours qu'au bien de Clary et cette pensée dicte la plupart de ses décisions, mais c'est une bonne chose. Il est foncièrement bon, et pas de façon niaise. C'est un personnage qui apporte une toute autre dimension aux idées que l'on peut se faire sur les créatures obscures. Jace aussi m'a semblait différent. Ou du moins, Cassandra Clare nous a offert une vision de lui plus claire, dans le sens où, on prend réellement conscience de certaines de ses facettes. le fait qu'il soit beaucoup plus attentif qu'on peut le croire, la culpabilité qui le ronge sans cesse, ce besoin de trouver un lieu d'encrage… Car au final, il ne sait pas qui il est vraiment, tiraillé entre le fait d'être le fils de Valentin et en même temps de ne pas vraiment l'être de part sa façon d'être et de penser. Là encore, j'ai beaucoup aimé ce dont l'auteur a fait de ce personnage torturé. Je ne vais pas parler de Clary, car elle est égale à elle-même, et j'ai déjà fait son éloge dans mes deux autres critiques. Mais plutôt de deux personnages qui m'ont fait hérisser le poil… le nouvel Inquisiteur par exemple… Il m'a tout de suite fait penser au personnage de Dolores Ombrage dans Harry Potter… Son physique, sa façon de se comporter… le fait qu'il est censé être le représentant de quelque chose de bien, et qu'il en profite pour rendre cette autorité malsaine… le personnage d'Ombrage m'avait beaucoup marqué à l'époque (je me rappelle encore la traiter de nombreux noms d'oiseaux…) et elle est en quelque sorte mon personnage de référence pour ce qui concerne les êtres… pas abjectes, mais pas loin non plus. Et ressentir de nouveau ce sentiment envers un personnage, ce n'est pas agréable… Enfin… le second, n'est pas Valentin qui au final est quelqu'un que je peux arriver à cerner en quelque sorte, mais Sébastien. Un peu comme Jace, dès son apparition, je n'ai pas pu supporter ce personnage. Je me suis vite rendu compte que je ne m'étais pas trompée, et les soupçons que j'avais eus à la fin de la lecture du tome deux m'ont conforté dans cette idée. Je suis d'ailleurs contente des événements qui ont découlé suite à la découverte de sa véritable identité ! Je ne sais pas si l'auteur a, indirectement, conduit à ce ressentiment, mais j'avoue que les indices glissés de-ci, de-là, étaient très intéressants. Je me suis d'ailleurs rendu compte que je prêtais beaucoup attention à certains choses que les personnages disaient ou pensaient pour chercher une information d'apparence banale, mais qui au final avait son importance. Quant à l'histoire en elle-même… Pleine de rebondissements, palpitante, et vraiment menée de mains de maître. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, et il était parfois difficile de lutter contre l'envie pressante de découvrir la suite, si bien que je devais un peu ralentir ma lecture pour ne pas manger certains passages. J'ai beaucoup aimé les différents messages, aussi, présents à de nombreux endroits du roman. La tolérance, bien entendu, mais aussi les liens familiaux, l'apprentissage que chaque adolescent doit faire pour apprendre à se définir soi-même, le fait que le pouvoir peut corrompre de différentes manières… Sans entrer dans un côté moralisateur, Cassandra Clare a très bien su intégrer tout cela dans son roman. Et je pense que si on enlève le côté surnaturel, ce sont beaucoup de choses qui nous parlent car encore et toujours contemporaines. Et puis, bien entendu le combat que l'on attendait tous. Et ce n'est pas vraiment les combats en eux-mêmes qui ont été intéressants, mais plutôt toute la psychologie de l'avant bataille. Voir les personnages essayaient de survivre face à Valentin et son armée de démons, les alliances qui se forment, les opinions qui évoluent... J'ai d'ailleurs hâte de voir ce que ces combats vont changer que cela soit pour les Créatures Obscures ou bien pour les Chasseurs d'Ombre. Maintenant, la question que je me pose est : vais-je continuer le tome quatre dans la foulée… ? Je sais que cela peut paraître contradictoire quand j'annonce que ce roman est un coup de coeur, mais j'ai très peur de ce qui pourrait arriver aux personnages par la suite. La fin de ce tome trois est parfaite pour moi, et j'ai quelques réticences à devoir voir des personnages que j'aime beaucoup de nouveau souffrir (parce que oui, sans spoiler, il ne faut pas non plus se leurrer, la seconde trilogie ne sera pas de tout repos… du moins j'imagine). Les tomes cinq et six n'étant pas encore sortis (si ma mémoire est bonne), j'attendrais peut-être qu'ils soient disponibles pour poursuivre les aventures des Chasseurs d'Ombre. + Lire la suite.